Le serment de Beimir.

Publié le par MJ des Glaces

C'est reparti pour Yggdrasill !

Lieu, et personnalités :

 

La caverne, ré-aménagée pour l'hiver...

La caverne, ré-aménagée pour l'hiver...

Yngwë Kjarigson, hirdmen du clan Kjari. Joué par Pierre-Louis

Yngwë Kjarigson, hirdmen du clan Kjari. Joué par Pierre-Louis

Brynthildr, jeune enfant perdue aux capacités et au charisme déconcertant. Joué par Jade

Brynthildr, jeune enfant perdue aux capacités et au charisme déconcertant. Joué par Jade

Aasta Hilsdöttir, berserk louve. Joué par Thomas.

Aasta Hilsdöttir, berserk louve. Joué par Thomas.

Harald Sveinson. Capitaine de Snekjar à Hrolfsbörg. Joué par Enzo.

Harald Sveinson. Capitaine de Snekjar à Hrolfsbörg. Joué par Enzo.

Harald Breinson, dit "Le Brumeux", thuler et conseiller du Jarl Hrolf Knudsson.

Harald Breinson, dit "Le Brumeux", thuler et conseiller du Jarl Hrolf Knudsson.

Nous revenons à Hirsk...

La cité est en proie aux flammes. Des incendies ravagent tout : quais, navires, tavernes habitations, entrepôts... Des combats et des pillages sèment le chaos. C'est Ragnarök ! 

Malgré tout les trois groupes (Bera, accompagnée de Guldeif l'espion de Frodi, Le Brumeux accompagné de Vaagn et Hjalti, et bien sur Aasta, Brynthildr, Harald et Yngwë) approchent peu à peu du sommet de la ville où se dresse fièrement la maison longue d’Ari Stigsson. Mais atteindre celle-ci s'avère extrêmement difficile des combats acharnés ont lieu dans chaque rue, chaque maison, chaque cours... Les groupes empruntent les chemins les plus court avec la ferme attention d'arriver à la maison longue le plus rapidement possible. Lors de ses avancées les différents groupes sont témoins des pires atrocités alors qu’ils traversent les quartiers en feu. Constamment obligé de s'arrêter, ou de ralentir leurs courses... S'abriter des volées de flèches ou des pans de bâtisses en feu qui s'effondrent, voir même se livrer à de sanglants combats…

Le serment de Beimir.

Près de la maison longue les trois groupes se rencontrent. Devant la porte de la maison longue, Aasta, Harald, Yngwë, et Brynthildr ne peuvent éviter un face à face des plus brutal contre les hirdmens fanatique du roi. Aasta gravement blessé, s’effondre. Le brumeux invoque la puissance infinie des dieux, et déclenche alors un véritable Ouragan dans la demeure. Ses occupants sont mis à mal, voir même littéralement projetés à l’extérieur. Mais la victoire est amère car même si le cadavre d’Ari jonche le sol, la princesse jute n'est pas dans les souterrains comme le croyait le groupe.

A l’extérieur les troupes du Jarl d’Odensee font place net. C'est une véritable bataille rangée qui à lieu dans les rue sales de la cité des chaînes. Les combats font rage... Lorsque la bataille prend fin Hirsk est au main du seigneur Beimirsson qui remercie avec gratitude le groupe. Leurs exploits ceindront désormais leurs fronts et les scaldes sont déjà à l'oeuvre pour transmettre cette saga. Cependant l'alliance entre Danes et Jutes n'aura hélas pas lieu puisque Vaagn et Hedriss se sont enfuis ensemble...

Hord Beimirson, grand Jarl d'Odensse

Hord Beimirson, grand Jarl d'Odensse

Pendant six long mois d’un hiver rigoureux  l’équipe reste à Hrolfsbörg.

Puis au solstice du printemps, la grande célébration en l'honneur d'Odin, durant trois jours, attend  nos héros à la grande ville d'Odensee. En tant que membres essentiels du clan Kjari, conseillers et amis du Jarl Hrolf Knudson, ils sont évidemment du voyage. C’est donc en compagnie de leur Jarl, de plusieurs chariots et d'un contingent de hirdmens dévoués que nos compagnons parviennent à la capital de l’île de Fynn. Un premier incident à lieu près des portes de la ville, au pont « Le pas d’Odhinn ». Un autre contingent armé, escortant des chariots atteint le pont en même temps. Un émissaire berserk demande de céder la place. Aasta porte-parole de Hrolf refuse. Un duel rituel est aussitôt mis en place et aussitôt terminé par Aasta qui en furie qu’elle sait être à tranché le bras de son adversaire dés le début du combat.

Les rues d'Odensee.

Les rues d'Odensee.

A Odensee, ils sont fort bien accueillis. Des bâtiments ont été réservés à leur attention au sein du quartier marchand. Et, au soir, lors des festivités dans l'immense maison longue où se pressent près de deux cents personnes. Pourtant des choses étranges, bien qu'assez discrètes, se produisent pendant la soirée. C'est d'abord la venue inattendue de Frodi, le roi du Danemark en personne. Celui-ci, se joignant à l'improviste aux festivités, ne manque d'aller saluer chaque Jarl. Mais aussi de féliciter au passage nos héros, dont il a déjà entendu parler, pour leur bravoure...

Toujours au cours de la soirée, « le brumeux », croit un instant apercevoir son père mort depuis longtemps. Brynthildr entrevoit régulièrement un jeune garçon aux cheveux de feu qui l'épie avec insistance. Harald et Yngwê quand à eux se lancent dans un concours de boissons contre plusieurs hirdmens d’autres clans. Il y a de nombreux Jarl prestigieux à cette cérémonie, mais depuis l'arrivée inopinée de Frodi, l'ambiance semble tendue…

La tension monte encore d'un cran lorsque Brynthildr réclame au roi du Danemark, le duel rituel, holmgang, proposé plus tôt dans la soirée par Frodi lui même, lorsque celle-ci refusa de s'agenouiller. On assemble alors à la hâte quelques tables pour délimiter l'aire de combat. Puis les deux adversaires montent sur l'espace qui vient de leur être dédié. Brynthildr se hisse rapidement sur les tables. Son teint aussi éclatant que sa chair fraîche, immaculée, aussi pâle que le lys. Ses cheveux aussi clair et pur qu'une cascade argentée, dessinant une auréole autour de son visage angélique aux yeux aussi lumineux et étincelant que la foudre divine. La silhouette élancée, juvénile d'une jeune fille de seize printemps. Arrogante et déterminée. Puis vint Jarten , le champion de Frodi. Celui-ci ressemble d'avantage à un animal qu'à un homme. Son pas pesant fait craquer sinistrement les lattes de bois sous ses formidables pieds. Le corps, et le visage couverts d'une épaisse toison, brune, drue et rèche. Ses yeux brasillant de haine, sa bouche tordue, cruelle. Exallant la peur et la répugance de tout son être.

Brynthildr se lance dans un assaut rapide et brutal, mais Jarten étonnement plus leste que la jeune fille, vint la heurter de plein fouet du fer de sa hache dans son gracieux visage. La violence de l'impact fait sursauter l'assemblée. Maintes personnes poussent un cri non-réprimé lorsque un jet de sang, accompagnée de quelques petites pierres d'ivoires, sont expulsées violement hors de la belle machoire de la jeune adolescente. L'intensité du choc la projette au sol. Son corp termine sa course en quelques roulades au bord des tables. Elle ne bouge plus. Jarten, se détoune de la jeune fille et entame le nettoyage de sa hache, avec le pan de sa broigne. Lorsqu'un murmure résonne dans la maison longue. Jarten se retourne prestement. Ses yeux s'élargissent lorsqu'il découvre son adversaire féminin dressé, son arme à la main, le toisant de façon agressive. Son regard n'est plus humain, la balafre, et le sang ruisselant sur son visage, déforment ses traits autrefois si avenant, la faisant s'apparenter à quelques monstres de saga. Elle se jette sur le champion avec toute la furie d'une tempête, lève son bras et frappe ! Jarten par réflexe lamorce un mouvement de défense. Pourtant, dans un geste à peine perceptible, il abaisse sa garde à la toute dernière seconde. La lame de Brynthildr vient alors mordre durement les chairs de l'épaule de celui-ci. Mais le champion du roi ne se laisse pas dérouter. Loin de là. Il lance à son tour ses bras-puissants pour la contre-attaque. La jeune fille prévoyant le coup tente d'abandonner le combat et bondit en arrière pour quitter les tables. Hélas, une fois de plus la rapidité et la précision de Jarten la prennent de cours. De la  pointe de sa hache, le champion vient cueillir la belle en pleine extension. La courbe de son saut est brutalement interrompue, et le corp de Brynthildr est projetté avec une violence extrème en direction d'une table de convive. La tablée explose littéralement sous l'impact furieux du corp de l'adolescente, soulevant esquilles de bois et fragments de nourriture... La poussière retombe doucement dans un silence de tombeau, brisé par le hurlement de victoire de la bête, de suite actrte le corps inanimé de Brynthildr à l'extérieur afin de lui apporter des soins "appropriés".

Une fois à l'abris des regards, le thulr pose ses mains sur la poitrine de la jeune fille tout en invoquant les dieux. Une sourde lueur dorée apparaît le long de ses bras, suit les courbes de ses veines pour plonger dans le corps inerte de Brynthildr. Sous le regard médusé d'Aasta, la plaie sur son visage s'efface peu à peu... Les dents perdues, repousse à la façon d'un plante vivace. Les yeux ardent de Brynthildr s'ouvre à nouveau, et celle-ci se redresse en un souffle, comme si la jeune fille émergeait d'un long cauchemard...   Non loin de là, dans la maison longue, la fête bat son plein.

Concours de boissons à la maison longue.

Concours de boissons à la maison longue.

Au milieu de la nuit, les trois sorcière d'Odense entament les célébrations pour le dieu borgne avec la corne royale et l'hydromel sacré que chacun porte à ses lèvres pour obtenir la bénédiction du père des Ases. Puis elles sortent suivis par une lente procession de trois milles personnes qui se dirige vers le lac sacré et le sanctuaire dédié au dieu.

Hord s'avance sur le ponton au dessus des eaux, en compagnie des trois völvas, lorsque la solennité du moment est brutalement brisée par le tapage du galop d'une trentaine de chevaux montés par des guerriers étranges et terrifiants. Armures noires étincelantes, rehaussées de pierreries rouges... Peaux blanches, cheveux gris ou rouges, oreilles pointues... Une brume noire semble les suivre où qu'ils soient. L'un deux, une femme se détache et se dirige vers le Jarl d'Odense.

Celle ci exige le paiement d'un serment fait par Beinir, ancien jarl d'Odense, le père de Hord.

La princesse Dorkalfar.

La princesse Dorkalfar.

Mais Hord semble tout ignorer de ce serment et du paiement à effectuer. La princesse Dorkalfar entre dans une colère noire et promet une pluie de calamités aux humains d'Odense. Grâce à l'intervention de nos héros celle-ci se calme alors, et laisse un délais supplémentaire de trois lunes, avant de repartir et de disparaître avec ses guerriers. De longues négociations auront lieu pendant la nuit, et peu avant l'aube le conseil des Jarls du Danemark ont chargé nos héros, qui se sont beaucoup illustrés ces derniers temps, d'élucider la nature de ce serment, et de savoir comment s'acquitter de la dette de Beinir.

Une stèle sacré du lac.

Une stèle sacré du lac.

Une longue enquête commence donc dans la ville d'Odense. Le groupe recherche un maximum d'informations auprès des anciens. Ils apprennent ainsi le problème de succession de Beimir. Sa folie, et sa dévotion pour Odin, et le lieu de sa mort : Bäker, une ville de Suède, où il livra sa dernière bataille. Harald, en compagnie de Brynthildr effectuera même la recherche des anciennes stèles érigées par Beinir autour du lac en l'honneur d'Odin. Verna, une des trois sorcières d'Odensee, près du sanctuaire confirme leurs indices. Beinir possédait bien une pierre rouge qu'il avait toujours sur lui... Il eu un enfant avec sa troisième épouse. Pourtant il se détourna de cette enfant tant attendu, ce n'est qu'au retour d'un voyage en suède qu'il se mit à l'aimer réellement. Puis deux ans plus tard, Beimir retourna en suède et trouva la mort à Bäker.

Les "vrais" héros !

Les "vrais" héros !

Il va donc falloir monter une expédition et partir loin au nord, dans les terres gelées du Svithold...

A suivre...

Commenter cet article