Y a pas d'heure pour les braves !

Publié le par Narrateur de jeu

Le jeu de rôles est idéal pour les rencontres, et donc histoire de se connaître un peu mieux, tout en s'amusant... En théorie...

 Parfois, on me demande une petite partie. Le challenge proposé par certains joueurs trop sur d'eux : "surprends moi !" . S'imaginant qu'ils ont tellement déjà joué à de nombreux jeux de rôles, qu'ils ne découvriront plus rien. Attitude blazé. Pas terrible. Se croyant original et inventif en créant leurs personnages qui sont bien souvent plutôt boiteux, tordus, voir injouables... 

Donc j'ai choisis Dark-Earth.

1107.jpg

Il y avait un gardien du feu spécialisé dans les combustibles et les lances-flammes, et Totor, le nourrisseur/préserveur borné, et  Bear Cesstus, un marcheur convoyeur.

La partie, bien que linéaire (scénario simple car je n'avais pas eu le temps de le préparer) s'est avérée très laborieuse. Du recrutement de l'équipe jusqu'à la réalisation de l'objectif. Le but était de sortir de la ville (Stallite) de Phénice pour secourir un convois de familles, et de ressources vitales pour la ville.

 Pour faire court :

-le gardien Echim est chargé de former un équipe et de monter une expédition de secours rapide.

-le recrutement est difficile,  le caractère borné de Totor retarde le départ.

-A l'extérieur de la ville, après une journée de voyage dans un percevent véloce, une attaque de Uncias, des félins rapides, agiles, nombreux et affamés. Perte de l'antéquaire.

-Halte obligatoire pour réparation et soins. Mais une tornade passe non loin, il faut tout amarrer et se tenir à l'abri pendant une partie de la nuit.

-Fuite rapide à cause d'une créature terrifiante, qui heureusement se jettera sur un troupeau de Yaks.

-traversée de zones à poussières toxiques et de plantes étranges...

-arrivée au phare à mi-chemin entre Phénice et le poste de l'abîme. Repos.

-bonne nouvelle le convois est en approche il a seulement été retardé.

-mauvaise nouvelle, le convois n'arrive pas au phare. Reprise du voyage.

-les traces du convois mènent au coeur de ruines. Des cris retentissent.

-le convois a été attaqué et fait prisonnier par des "ruinards", des maraudeurs retourné à l'état primitif.

-opération de sauvetage à trois, dont un avec une clavicule cassée.

-neutralisation du chef des maraudeurs récupération des familles et des véhicule du convois, retour à Phénice. 

Il est alors 5H du mat ! C'est dur ! 

Nous avions commencé aux environs de 15H... Longue partie, pourtant pas terrible. Beaucoup d'effort pour pas grand chose au final.              

Y a pas d'heure pour les braves !

La prochaine séance aura lieu le dimanche 3 octobre. A bientôt !

Commenter cet article