SIT VIS IN DOMO

Publié le par MJ des Glaces

Donc en réponse à certains commentaires qui évoquaient le fait que : puisque j'ai désormais une grande famille, il nous fallait un blason. Or justement, nous en avons déjà un ! 

 

 Alors c'est parti, mais avant toute chose, un petit point sur la science des blasons : l'héraldique. Je ne prétends pas ici, faire un exposé détaillé de l'héraldique, juste quelques petits points pour éclairer votre lanterne et pouvoir expliquer la signification de notre blason.

 

Pour commencer,  il y a la forme du blason. N'importe qui est capable de reconnaitre un blason quand il en voit un même sans connaître l'héraldique parce que ça ressemble à : "un bouclier pleins de couleurs"... Mais une grande diversité de forme d'écu existe en réalité. Selon, les pays, les envies, les sensibilités, on pourrait recenser plusieurs centaines de formes différentes...


Ensuite il y a les couleurs. En héraldique, on appelle ça "les émaux". A la base, il y en à 7. (Il y a aussi toute sorte de nuance plus rare...). Or, Argent, Gueule, Sable, Azur, Sinople, Pourpre

 

1   

 

Et là déjà, ça se complique, car la moindre chose à son importance et ses significations...

Et puis il faut prendre aussi en compte les fourrures... Et oui car en plus des couleurs, des symboles alternés sont sensé imager de la fourrure dont on garnissait parfois les boucliers pour les renforcer. Deux principalement : le vair et l'hermine (qu'on trouve par exemple sur le drapeau de nos sympathiques cousins les bretons). Sans parler de l'importance des règles d'alternance des couleurs. Et bien sur on peut joyeusement mélanger tout ça pour autant de symbolisme et de représentations différentes. Mais ce n'est que le début !


Il y a ensuite tout ce qui est géométrie du blason. Partitions, pièces honorables, rebattements, rompues, dejointes, retraites, brisures... Sont autant de façons et de distinctions géométriques pour diviser l'écu et établir une identité. Là aussi la moindre ligne sa forme, sa localisation, sa couleur, à une importance et un sens...

 

2 

 

Mélangés avec les couleurs, les fourrures, les partitions, et menus partitions, ça nous donne déjà une très grande richesse de possibilité et de variétés possible...


3 

 

Quant aux brisures, cela permet en fait de distinguer les blasons du père et des fils. Les fils n'ayant pas le droit de "récupérer" le blason exact du père de son vivant, doivent alors y apporter une légère modification appelé brisure.

Selon qu'il soit ainé, cadet, benjamin, la brisure doit être différente. Là encore selon les envies et les fibres artistiques, on trouve de tout !

4 

 

Et comme si ça ne suffisait pas, il y a maintenant les figures... Faune, flore, objets, que sais-je encore, qui permet de créer son identité et son message...

 

Les bestioles (et encore, y a pas tout) :

5

6 

Les plantes :

7 

Les objets :

8 


Et bien sur là aussi, signification, symbolisme, message etc...

Je vais d'ailleurs m'arrêter là pour l'héraldique, mais si vous désirez en apprendre plus, vous pouvez vous rendre sur l'excellent site, où j'ai emprunté ces superbes collections d'écus...

http://leherautdarmes.chez.com

 

Et alors pourquoi ce titre ? Hé bien en fait c'est la devise de notre famille qui a été créé en même temps que le blason à l'occasion de la première fête médiévale de famille en 99. Une très bonne bouteille de bière au premier qui trouve la signification exact de notre devise.


Mais revenons en 1999. (Ouais, je sais, c'était il y a longtemps !) Chaque été, une fête était organisée chez mes parents à l'occasion du changement de saison, pour se réunir et aussi pour mon anniversaire. Et puis de temps en temps, pour changer un thème était choisi. Et cette année là justement, pour mes 23 ans, c'était fête médiéval. Nous avions essayé de faire les choses bien. Du coup, mon père, avait créé notre Blason et notre devise. Blason que vous pouvez apercevoir derrière la place du seigneur et de sa dame (mes parents donc) sur les photos suivantes.

 

fete medievale 1999.01

 

Le clan réuni pour l'évènement :

fete medievale 1999.02
Le Seigneur de Annebault et son pourpoint au couleur de notre famille gueule et sable :

fete medievale 1999.05 

 Sa dame, à la rôtisserie, en toute simplicité :

fete medievale 1999.04

 

Et bien sur, comme dans toute fête médiévale digne de ce nom, quelques ménestrels animaient la soirée, pour le bon plaisir de l'assemblée...

fete medievale 1999.06 

 

Et ce blason alors ? Le voilà !

Blason Anne 

 La couleur gueule (rouge), ainsi que le lion, représentent et symbolisent, la force, la vaillance, la fureur, la hardiesse, etc... Le lion et la panthère sont des éléments très présents dans les zones anglo-saxonnes.


La couleur sable représente l'humilité et la prudence. Bref nos origines humbles et notre méfiance vis à vis de l'extérieur... Couplé d'ailleurs avec la tour, qui symbolise le foyer simple. Une tour donjonnée correspond plutôt à une grande et riche demeure. La tour, ici correspond donc tout simplement à la maison, le foyer de la famille.


L'ensemble du blason se lirait donc (ou tout du moins quelque chose dans le genre) : 

"Parti de gueule au lion sable, sablé de tour gueule"

Et il symbolise donc la protection de notre foyer par la force et le courage.


Et concernant mon propre blason, en tant que fils ainé, je reprend le blason de famille et y ajoute une brisure pour signifier mon statut d’ainé et mon appartenance familiale. Voici :

Blason Fils ainé 

 

Voilà.

A bientôt !

Commenter cet article

Philippe Dinant 28/02/2013 14:23

Bonjour à vous !

Par avance, je suis bien désolé de devoir vous informer que votre blason, aussi graphiquement agréable soit-il, est une erreur héraldique. En effet, même s'il s'agit d'un "parti", vous ne pouvez y
mettre couleur sur couleur, car il y a enquerre !! Vous devez certainement bien vous rendre compte par vous-même que du sable et du gueules sont deux émaux qui sont mal "lisibles" unis ainsi. Quant
à faire de l'héraldique et en présenter les règles, autant les appliquer...

Bien à vous,

Philippe

MJ des Glaces 28/02/2013 22:12



Bonjour.


Monsieur Dinant, merci de votre remarque éclairée. Je suis au courant des règles d'alternance des émaux, ainsi que l'interdiction de juxtaposer (ou de superposer) deux émaux d'un même groupe.
Pendant les guerres, il est vrai que l'on utilisait des couleurs franches pour les distinguer de près comme de loin dans le tumulte des batailles. Blanc-rouge, blanc-noir, blanc-bleu, jaune-rouge
etc... Malgré tout, il existe il me semble des cas rares, et des exceptions... (Comme à toutes règles). Par exemple dans les royaumes de Grenade et Castille, quelques régions du nord et de l'est
de l'Europe, les armoiries des rois de Jérusalem, même si cela reste rare...


Je vous remercie de me faire remarquer que notre blason familial n'est pas à votre goût et sort des règles strictes de l'héraldique ; et que de ce fait, nous aurions du nous en rendre compte.
Sommes nous si stupides pour avoir laisser une si grosse erreur se présenter dans la science des blasons et avoir eu l'audace de le présenter sur le web.


Il me semble que si vous aviez pris la peine de lire cet article en détail, vous aussi auriez pu remarquer certaines choses, avant de poster votre commentaire.


1- Je précise dés le début que je n'ai aucune prétention de "faire de l'héraldique". Ni même en connaître tous les éléments. Je suis au courant
qu'une science ne s'apprend pas en un jour.Il s'agissait juste de suciter la curiosité de quelques amis, et de mes proches.


2- Nous ne comptons pas partir en guerre dès demain.


3- Nous ne comptons pas enregistrer ce blason de manière officielle. Que ce soit auprès du conseil héraldique français, d'un hérault d'armes d'un roi, ou autre...


4- Ce n'est pas moi qui ai inventé ce blason dans la continuté de l'article, mais mon père lors d'une anodine et simple fête de famille il y a 14 ans. Si vous aviez observé les photographies,
vous auriez remarqué que nous ne portons pas de costumes de reconstitutions. Nous ne sommes ni des historiens, ni des sigillographes, ni des vexillologues, ni mêmes des étudiants en sciences
auxiliaires de l'histoire.


Il ne s'agissait donc pas de "faire de l'héraldique" et "d'en présenter les règles", mais simplement de pouvoir expliquer à quelques amis l'enthousiasme d'un père créatif pour sa famille, et
d'expliquer la signification d'un blason inventé sur le pouce. Excusez-nous encore d'avoir eu le culot de vous avoir imposé la vue d'un blason à enquerre.


Et je vous remercie encore pour votre petit passage d'érudit condescendant.



Karine 23/02/2013 15:40

Super intéressant et instructif.

Thomas 20/02/2013 20:52

Vous souhaitez être dans la maison

Fabien 20/02/2013 15:02

Un cours sacrément intéressant !

Cela me rappelle une bonne prise de tête quand j'ai dû inventer un blason pour un de mes personnages de jeu de rôle sur forum... J'ai bien dû y passer quelques heures sans chercher une véritable
signification en plus.

Nanette, la manante 20/02/2013 00:11

Ben, j'me suis même pâs brûlée en tournant les poulets à la broche ! lol !

Enzo 19/02/2013 21:02

Bah dis donc ! L'héraldique, on peut dire que c'est compliqué !! Mais très bonne explication !
Pour ta devise "Sit vis in domo" je tente ma chance avec un truc du genre "Que l'énergie emplisse cette demeure"...

A bientot !