Nuit de froid et d'effroi.

Publié le par Narrateur de jeu

"Nuit d'effroi", c'est le titre du scénario que nous avons fait dimanche. Les personnages  se sont rendus au village isolé de Gévon, situé à plusieurs jours de marche de Melwan et Dearg.

Nuit de froid et d'effroi.

Les règles ont été relues, le scénar est fin prêt, la salle également ...

7035

Il n'y a plus qu'a ...    Et justement, tout le monde arrive.

7046

Pierre-Louis incarne Ean, un étranger venu de TulG-Naohm. De passage à Melwan.

Ean

Fabien incarne Maëlys, la menuisière de Melwan.

Maëlys

Giani incarne Kenan, chevalier ronce sans compagnie. En faction à Gévon.

Kenan

Max incarne Adéliane, la ionnthèn de Dearg.

Adéliane

Enzo incarne Yldiane, la varigal de Melwan.

Yldiane

 

Le marchand Verber est immobilisé depuis presque un mois au village de Melwan, suite à une maladie étrange contractée en buvant l'eau du puits. Remis depuis quelques jours il lui tarde de reprendre sa tournée en compagnie de ses amis, Geran, le muletier, Agos, le mercenaire, et Mernel, le cuisinier. Hélas leur varigal, Sid le loup, n'ayant pu s'attarder, ne pourra pas les guider aux prochains villages. Le conseil de Melwan demande alors à Yldiane de se charger de les amener à Gévon. Maëlys devant livrer du matériel depuis plus d'un an est aussi du voyage. Ainsi qu'Ean afin de prouver sa bonne foi. En chemin vers le petit village isolé de Gévon, il passe par Déarg, ou Adéliane décide de les accompagner. Elle a besoin de fleurs poussant en altitude, la weizdhel. C'est aussi le cas de Liam, l'herboriste qui vient également. Le groupe se compose donc de dix personnes, avec un chariot, une charette, quatre mules et un caernide.

Cinq jours plus tard, après un voyage particulièrement pénible, juste avant d'entrer au village, le petit convoi rencontre un chevalier ronce, Kenan, cherchant désespérément sa compagnie volatilisée. Mais ce n'est pas le seul problème. Le village paraît vide.  Juste quelques animax domestiques ici et là. A peine engagé dans celui-ci le convoi est victime d'une attaque. Des hommes encapuchonnés surgissent de partout et font pleuvoir des volées de flèches. Tous les membres du convois se retrouvent rapidement blessé ou criblé de projectiles. Ils trouvent refuge dans la première bâtisse venue. Adéliane est inconsciente. La situation est épouvantable. Les assaillants très nombreux, avec bélier, huile torche... Tout semble terminé.

Le groupe entier se réveille alors, allongé dans la boue, toujours au seuil de Gévon. Ils sont tous tombés inconscients et fait le même cauchemar en même temps. Quelque chose est à l'oeuvre ici... Le chevalier Kenan guide le convoi jusqu'à l'entrepôt que les villageois avaient bien voulu prêter à sa compagnie. Tandis que Maëlys s'éloigne, seule en direction du nord.

Le village de Gévon est lugubre. Déserté par ses habitants, mais aucune trace de combats. Le groupe s'installe et défait ses affaires dans l'entrepôt. Maëlys revient quelques instants plus tard. Une blessure au ventre. On lui a tiré dessus avec un arc. Il y a encore du monde dans le village. Une petite exploration du village serait intéressante pour essayer d'y voir plus clair. Dehors il pleut toujours des cordes et le vent redouble de puissance.

C'est alors que des bruits insolites commencent à se faire entendre un peu partout dans le village. Très vite le groupe se rend compte que leur imagination, et leurs nerfs, les mettent à rude épreuve. Car les bruits sont générés par des chutes de neige depuis les toits, des volets ou portes qui claquent, des animaux (vaches, moutons etc...) qui s'affolent. Le vent qui s'engouffrent entre les bâtiments, tantôt plaintif, tantôt tapageur, ressemble parfois à des voix, parfois à des pleurs. L'obscurité de la nuit n'arrange rien. Ils croient voir, de temps à autre, une silhouette les épier, des rochers se mettre à bouger. Parfois un objet atterri près d'eux. Lancé par quelqu'un ? Emporté par le vent depuis une fenêtre ? Des odeurs fortes, de marée, de poissons morts, d'huile, de vase, leur sautent parfois aux narines. Un rire dément se fait entendre. Une lueur apparaît brièvement à l'autre bout du village...

Tour à tour les membres du convoi vont être assaillis par d'horribles cauchemars. Cela se produit toujours de la même façon. La personne tombe subitement inconsciente et rentre immédiatement en sommeil paradoxale. Le mauvais rêve commence alors... Assailli par une horde de feond, poursuivi à travers un labyrinthe par une silhouette terrifiante, ensevelli vivant dans un puits, noyé dans la rivière, égorgé par des inconnus...  Des délires rapides et violents d'un extrême réalisme. C'est toujours livide, pantelant, terrifié et vidé de ses forces, que la personne se réveille à l'endroit même où elle se situait quelques instants plus tôt.

(Agacé par ces cauchemars récurrents Max décide de faire une croix sur le plan du village chaque fois que se produit l'un d'eux. Devinez où se trouve l'entrepôt où ils ont essayé de dormir)

7047

Le groupe excédé et à bout de nerfs, décide de se replier dans l'entrepôt et d'attendre le lendemain. Il est près du milieu de la nuit. Mais très vite les discussions s'enveniment et une bagarre manque même d'éclater entre Agos et Yldiane. Les marchands aussi sont énervés. A cet instant Ean s'élance à toute vitesse vers la porte, épée à la main, à la surprise de tout le monde. Une course s'engage à l'extérieur. Ils finissent par rattraper un vieil homme à la vivacité et à la force surprenante. Ils l'assomment et le ramènent à l'entrepôt. Une fois de plus les discussions dégénèrent dés qu'il s'agit de prendre une décision. Agos est saoul et agresse les autres. Verber fini par le calmer. Fatigué d'être rejeté Agos sort monter la garde. Il ne reviendra jamais...

Kenan, Maëlys, Adéliane, Yldiane, et Ean trouveront des traces étranges qui mènent à la rivière. Mais ne retrouveront jamais le corps d'Agos. Ils décident alors de se barricader dans l'entrepôt. Maëlys condamne la porte.

Le vieil homme est réveillé grâce à une décoction de Liam. L'ancien ouvre les yeux et se met aussitôt à hurler sans discontinuer. D'un cri si puissant et si effrayant, que chacun se couvre les oreilles. Puis il s'accroupit et lance des pierres sur les membres du convoi. Il sera très vite à nouveau maîtrisé par Kenan et Ean. Assommé et ligoté. Certains chercheront alors à s'endormir, assailli sans arrêt par les cauchemars. Yldiane prend son tour de garde.

Dehors, il pleut à torrent, le vent et les bruits toujours présents et inquiétants. Puis c'est au tour de Kenan de monter la garde. Soudain un cri sinistre retenti dans l'entrepôt. Mernel est entraîné sous les chariots du hangar par quelque chose de fort et de rapide. Il hurle ! Aussitôt les autres se portent à son secours. A cet instant Adéliane semble animé d'une seconde vie, et crée une source de lumière puissante au dessus d'elle. Malgré tout, Mernel est entraîné dans le fond du bâtiment. Lorsqu'ils le rejoignent, celui-ci est coincé dans un trou à la base du mur du fond de la pièce. Des pierres ont été déchaussées à cette endroit. Mernel a le regard halluciné, paniqué et implorant. Alors que Kenan, Ean et Yldiane le retienne, de l'autre côté du mur la "chose" tire toujours.

Puis un craquement sinistre... Le corps inerte de Mernel échoue à leurs pieds tandis qu'ils tombent à la renverse. Il lui manque une jambe, Mernel est mort sur le coup.

Le groupe décide alors de fabriquer un piège près du trou plutôt que de le reboucher pour capturer la chose. Maëlys se charge de l'exécution des travaux. Et chacun prend position ou tente de se reposer un peu. Les heures s'écoulent lentement. Longues, grises et sordides comme des queues d'anguilles géantes.

(A ce moment, je demande aux joueurs : "où vous postez vous dans l'entrepôt ?"

Me tournant vers le tableau, j'entends alors une voix me répondre : "au niveau de la croix..." )

7043

                   ???????

Je reste bête un instant face à la multitude de croix dessinées par max. Des éclats de rires retentissent, et je me retourne pour voir quelques doigts accusateurs me désigner Giani, souriant.)

Finalement la chose laisse tomber, et l'aube salvatrice arrive enfin. Après avoir débloqué la porte et être sorti prudemment et exténué, du hangar, le groupe rencontre des hommes encapuchonnés armés d'arcs.Le cauchemard recommencerait-il ?

Finalement il s'agit des chasseurs du village. Ils sont venus en reconnaissance avant le retour des habitants. Ceux-ci étaient partis trois jours dans des grottes pour une célébration mystique avec leur démorthèn. Une fête propre à ce village qui se déroule une fois par an.

Mais avec les derniers évènements, et la probable présence d'un féond dans les environs, le village est évacué dans l'heure. Accompagné des survivants du convoi qui retournent à Melwan.

J'espère que cette partie ne leur fera pas faire de véritables cauchemars...

7044

Mais ils ont l'air d'aller bien... Contrairement à la santé mentale de leurs personnages...Bon et bien...   A qui le tour ? J'ai justement trouvé LA table pour mes futures parties :

7091

A bientôt...

MJ des glaces.

Commenter cet article

MJ des Glaces 15/02/2012 16:25

Merci ! Content que ça t'ai plu Enzo !
De quoi on parlait lors de votre départ que je devais mettre sur le site ? Je ne me souviens plus !

Enzo 15/02/2012 16:08

Super jeu, super partie, gros flip, beaucoup d'amusement, un meujeu des glaces qui file la tremblotte (par la peur et parce qu'il nous met dans l'ambiance a coup de neige dans ta face !) ====>
mais que demande le peuple ? Et puis étrangement, j'ai réussi a cerner mon perso dès la premiere séance, et surtout à m'y attacher ! Ce qui est assez rare si tot dans un jdr. Puis j'aime ce role de
"guide" ou de "meneur" que je n'ai pas eu souvent le plaisir de remplir dans les autres jdr. Enfin bref, c'était du bon boulot ! Vivement le prochain (meme si les bons jdr se font un peu trop
présent en ce moment (OP, OdE, Wasteland qui a l'air fameux...) le choix est dur ! Merci Monkey Ad des glaces !

MJ des glaces 15/02/2012 14:54

C'est vrai que si un jour vous tombez ensemble sur la même séance, il faudra trouver une solution...

Kilian 15/02/2012 14:46

Euh!! Je réve jme suis fait prendre Adéliane... T_T
Maman!! Mes copains ils sont méchant avec moi!!!

Je plaisante! Sympa la parti à ce que j'ai pu en lire! Surtout le coup des croix!