Le périple de la Licorne Noire

Publié le par Narrateur de jeu

Suite à quelques mésaventures, avec des navires de guerre espagnols et français, dans les eaux des îles Caîcos, la Tartane arrachée de force à un certain Edward Low, se voit recevoir de nombreuses avaries.
Dans l'heure qui suit la tartane est rebaptisée "Le Rochefort", et recherche un mouillage proche, la Tortue, pour effectuer les réparations.
                                             " Le Rochefort "
Mais voilà, les finances sont au plus bas. Le capitaine Moresmont accompagné de Fernandez décide de passer au port du "Petit Goave" sur Hispanolia en recherche de fonds faciles et rapides. Ils y rencontrent "Patchuka", un indien faisant partie d'un équipage pirate, et recherchant à faire libérer son capitaine promis à la potence.
 
                                                                                      

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

              Patchuka

En effet le capitaine Destal et son équipage a été trahit par l'administrateur de l'île Cariacou qui se situe prés de La Grenade, de l'autre côté des Caraïbes.  Mais une partie de l'équipage, dont Patchuka, ont réussit à s'échapper et cherche vengeance et également un capitaine valable pour regagner Cariacou, à bord de leur navire le "Délivrance" et libérer leur compagnons. Mais l'équipage n'est pas le seul  à avoir des griefs envers cet administrateur, du nom de Johan Lebelley. Un certain Umirua, un indien converti à la piraterie, et un certain Mainelle Essartier seront du voyage. Après moultes péripéties, ils finissent par libérer les compagnons du "Délivrance", assisté par "L'épervier" , un autre navire pirate rencontré en chemin. Pendant ce périple le capitaine Moresmont, Lopez, Essartier, feront main basse sur la "Licorne Noire", une Goelette Patache, armé pour la guerre, appartenant à Johan Lebelley, n'en ayant plus besoin pour cause de décès.  

                                                 

           figure de proue de la "Licorne Noire"

C'est donc avec quelques hommes du capitaine du "Délivrance", que Moresmont, Lopez et Essartier , s'éloigne de Cariacou pour remonter sur la Martinique et trouver un équipage à Fort de France.

                                                       

        la "Licorne Noire"

Mais c'est à ce moment qu'ils aperçoivent venant sur un petit navire de pêche, deux visages familiers : Diego De las Montes, dit le Boulet, et Jean Lefort, le maître canonnier du "Rochefort". Attendnat leur capitaine depuis plus de deux semaines, ils sont venus aux nouvelles. Mais aussi pour porter de mauvaises nouvelles. La guerre de succession d'Espagne et finie depuis un bon moment La France, l'Angleterre et l'Espagne sont en paix. Beaucoup de corsaires rejoignent les rangs des pirates. L'Angleterre se lance dans une guerre sans merci contre tout homme prétendant exercer le métier de pirate. Le "Rochefort n'est plus à l'abri  à La Tortue. Il faut rentrer au plus vite. Fort heureusement, Essartier ayant récupéré une cassette de 200 Louis d'or et Moresmont un coffret renfermant quantité de bijoux, les réparations pourront être effectuées.

                                            

        la Martinique
A la Martinique, ils décident de se faire passer pour des soldats français, disposant de quelques uniformes, et de la Licorne Noire, battant Pavillon Français. Ils  font alors leur entrée dans la rade de Fort de France sous les gueules inquiétantes des canons du fort et de la tour Vauban. En se séparant en deux groupes ils se partagent les tâches. Moresmont, Le boulet et Lopez recrutent l'équipage dans les tavernes de la ville. Et Essartier et Lefort, refont des vivres et de l'eau. Les premiers rencontrent un homme étrange Guillaume, dit l'écarlate qui peut les rejoindre avec trente hommes. De leur côté, Essartier et Lefort entament les voyages avec les chaloupes pour regarnir les soutes à biscuits. Ce faisant ils éveillent l'attention des gardes du fort. Et lorsque Moresmont, Lopez et Las Montes reviennent il faut se précipiter à bord accompagné de leurs nouveaux amis. Et c'est sous le feu des canons que la "Licorne Noire" quitte la rade de la Martinique. Non sans riposter, et grâce aux compétences des maîtres canonniers,Las Montes et Lefort, la majorité des canons du fort se tairont. Mais la tour Vauban à peine abîmé fait de sérieux dégâts à la Licorne qui parvient malgré tout à s'enfuir et on ne compte aucun blessé parmis l'équipage.


A peine au large la "Licorne Noire" se sépare des homme du Capitaine Destal, qui rejoignent leur navire "Le délivrance" et font route vers l'est pour Madagascar. Ils croisent également un navire marchand français, "la Brise" faisant route vers La Martinique. Moresmont et ses hommes décident de tenter la prise. Dans un premier temps leur ruse fait effet, il éteignent toute lumière à bord et font "glisser" leur navire tout prés du "La brise". Ils profitent ainsi de l'effet de surprise, et dégrade lourdement le navire marchand, avec leurs canons. Mais les marchands, aidé par un petit contingent de soldats français ne voyant pas contre qui ils se battent riposte et la " Licorne Noire tente alors un abordage.

                                                                                      l'abordage
Les marchands ne résistent pas longtemps, mais les soldats français sont redoutables et certains perchés dans les huniers font mouche grâce à leurs mousquets. Lefort reçoit une balle dans l'aine, une hémorragie sévère se déclenche aussitôt. Essartier, se précipite pour stopper l'hémorragie, mais n'a que peu de connaissance en médecine, et ne peux retirer la balle. Lefort est transporté inconscient à bord de la "Licorne Noire". Hélas en faisant rapidement le tour des hommes personne ne possède les compétence requises. Lefort reste donc dans le gaillard arrière, en espérant qu'il s'en sorte. pendant ce temps La Montes, à découvert la cargaison du marchand : des nègres ! Ce navire était un négrier, mais en ce qui concerne Guillaume l'écarlate c'est une marchandise qui peut rapporter. " La brise" est donc pris en remorque. Mais très vite les discussion s'emballe sur la "Licorne Noire", car Moresmont, Lopez, Essartier, Le Boulet, ne sont pas d'accord pour revendre les noirs, alors que Guillaume et ses hommes souhaitent le contraire. Le capitaine use de son autorité, les prisonniers seront relâché sur l'île voisine de la Dominique ainsi que "la Brise" qui leur sera offert. Guillaume n'apprécie pas, mais cède à l'autorité du capitaine.

Guillaume l'écarlate                                                                      Guillaume dit l'écarlate

Plus tard, une fois les esclaves libérés, les voilà parti pour Puerto Rico afin d'effectuer quelques réparations et compléter les vivres avec du rhum. L'équipage a pu être compléter avec certains hommes du "La Brise" et le chef des soldats français qui décide de rejoindre les pirates un certain Jean De la Ravaillerie. Hélas, ils jouent de malchance,à plusieurs dizaines de miles au large de la Dominique, le vent tombe. La "Licorne Noire est immobilisé sur une mer d'huile. On commence alors les réparations, on occupe les hommes, on distribue double rations de rhum, malgré la chaleur, les musiciens sont invités par le capitaine à distraire les hommes... Mais le vent ne vient pas, les jours se suivent les vivres diminuent et les esprits s'échauffent. Pour agraver le moral, suite à ses blessures Jean Lefort meurt en agonisant pendant plusieurs jours dans de terribles souffrance. Puis au bout d'une semaine, certains tombe malade, y compris La Montes et Essartier. Le scorbut, une épidémie gagne l'équipage!
C'est à ce moment que des hommes portant Essartier inconscient découvrent que c'est une femme, et l'accuse des malheur du navire. Guillaume et ses hommes exige qu'on la jette par dessus bord. C'en est trop pour Lopez qui se jette sur Guillaume et lui assène un mauvais coup au visage . le Capitaine fait cesser aussitôt la dispute, mais Guillaume exige réparation . Un fois de plus Moresmont est obligé d'utiliser son autorité, et décide que Essartier ne sera pas abandonnée, et qu'il n'y aura pas de duel. Guillaume accepte.

Et au moment ou tout semblait perdu une brise se lève et se transforme rapidement en vent fort suivi d'une averse torrentiel, qui raffraichit tous les hommes. La "Licorne Noire" reprend sa route et au soir, après une dérive de plus d'une semaine, Puerto Rico est en vue !

Et voici les protagonistes :

Lulette (et Guigui) joue Mainelle Essartier :

Lulette.jpg
Mainelle-Essartier.jpg


                                          





Louis joue Le capitaine De Moresmont :
De-Moresmont.jpgLouis.jpg

Barnabé joue Diego De Las Montes :
le-boulet.gif
Barn.jpg






Fabien jouait Jean Lefort (décédé en mer) et joue maintenant Jean de La Ravaillerie :
Fab.jpg
Jean-de-Laravaillerie.jpg








Et le narrateur.
MJ.jpg
La suite en Janvier...
forban.jpg

Commenter cet article

Louis de Moresmont 11/12/2009 14:34


Ah ya pas à dire, pavillon noir c'est tip top
merci Cap'tain Ozouf le noir et à bientôt pour une nouvelle aventure !!


nicoma 11/12/2009 12:54


j'espère que je pourrai être des vôtres en janvier. ça donne envie tout ça...
Tchuss !!


fabien 10/12/2009 20:01


J'ai hâte d'être en janvier dis donc !
Bon, si je continue sur ce rythme, prochaine partie j'aurai une fiche à refaire ! :D