La Reine et l'Etranger.

Publié le par Narrateur de jeu

Jean-Charles Sautère est revenu depuis quelques temps à Paris. Il tente de se remettre des récents évènements dans les eaux britanniques. Chaque nuit à sa fenêtre, il contemple les étoiles. Il écrit tout la nuit, des poèmes comme il n'en avait jamais écrit. En quelques jours, il écrit près d'une centaine de poèmes. Son éditeur est fasciné par cette soudaine productivité et cette incroyable talent dans ses nouveaux écrits. Un recueil sort dans les jours suivants, et rend Jean-Charles populaire. Parallèlement, l'écrivain se replie sur lui même, certains de ses amis le trouvent étrange, d'autre n'apprécient pas cette rapide notoriété. Jean-Charles n'a alors plus que quelques amis dans le milieu du Théâtre. Il y croise d'ailleurs quelques excentriques. Il contacte aussi régulièrement un ami avec qui il a vécu cette singulière affaire en Angleterre. Le docteur Marc de Guarnec, qui officie au centre Hospitalier de Caen.

 

Jean-Charles                                                              Jean-Charles Sautère.

 

Marc

                                                                                     Marc de Guarnec.

 

Un matin Jean-Charles reçoit deux invitations pour une pièce inédite au grand théâtre de Caen. Il pense aussitôt a son ami médecin. Ce sera également l'occasion de quelques jours de repos loin de la capitale.

invitation


Il connaît ce Talbot Estus qu'il a rencontré lors d'une soirée après une représentation. Il prend le premier train et arrive en fin de matinée à la gare Saint Martin de Caen.

Caen Gare St Martin

 

Il se rend alors chez son ami, qui l'accueil avec plaisir. Après quelques discussions et un repas rapide, ils se rendent tout deux au théâtre pour la séance de 14H. Ils empruntent le tramway qui se faufile et cahote dans les rues étroites et encombrées de l'accueillante ville de Caen.

 

Caen Tramway

 

 

Le grand théâtre de Caen.

Theatre caen

 

La pièce commence en retard, et suscite de vives réactions. Carcosa, "la reine et l'étranger", en deux actes.

La reine et l'etranger

 

Les deux comparses se joignent à la troupe et au metteur en scène, Talbot Estus, lors d'un petit buffet à la fin de la représentation. Celui-ci les invite alors à un bal costumé et masqué en sa demeure d'Amfréville. Un petit village à une demi-heure en voiture de Caen.

 

Sur le chemin du retour les deux amis passe louer des déguisements. Arsène Lupin pour Marc et Pierro de la lune pour Jean-Charles. Arrivé à la résidence du  bon docteur , ils se préparent rapidement et quitte Caen à bord de la citroën AC4 de Marc.

AC4

 

Après un voyage tranquille les voici à Amfréville. Des douzaines de Carmen, Brunehilde, Lancelot, Napoléon, Géronimo, se pressent dans l'entrée et le jardin du Manoir. De somptueuses berlines s'entassent en file indienne le long du mur de la propriété.

 

6470

 

Au bout de l'allée un domestique explique à Marc que les voitures ne peuvent stationner devant l'entrée. le voici contraint de faire demi-tour. Fort heureusement, il y la place.

6471

 

Une fois garé, les deux compagnons se mêlent à la foule des invités et parviennent de nouveau devant l'imposant manoir.

 

6473

La nuit est claire, mais froide. Une légère brume au sol serpente entre les buissons et les arbres. Deux gendarmes sont en faction devant la grille. Des lampions japonais pendent aux branches des arbres qui bordent les allées, répandant une chaude lumière jaune. Les chauffeurs rassemblés discutent et fument à l'écart. On peut entendre la mélodie feutrée d'une valse. La rumeur de la réception leur parvient. Discussions, et rires des convives noient bientôt Marc et Jean-Charles alors qu'ils sont avalés par l'entrée du manoir...

 

La fête peut commencer !

 

Commenter cet article

MJ éternel débutant. 22/11/2011 21:45

Arg ! Tu es fils de Machiavel Thomas !
Je me suis fait avoir comme un bleu !

Thomas 22/11/2011 18:24

Mouahahah ! J'aime t'embêter car tu réagis toujours avec sérieux et de bons arguments. Un commentaire aussi long juste pour moi c'est trop gentil ! J'ai lu ton article au faite ! Et je sais bien
que dans la partie vous avez du faire un saut dans le futur, c'est juste pour te faire rager et ça marche ! Alors merci Adrien car tu es bon acteur dans ma scène diabolique que j'ai mis en place
pour te provoquer !

MJ DTC 22/11/2011 15:23

@ Monsieur Cardet Thomas : évidement, que ce sont des photos d'Amfréville !!! Et précisément de CETTE endroit !!! Car c'est bien à Amfréville et dans CE manoir que se déroulait une partie de
l'action. Tu aurais un tout petit peu lu le résumé, tu t'en serais rendu compte !!!

De plus, c'est VOULU, qu'elle soit en couleur et de notre époque !!! J'ai été prendre ces photos dés le lendemain de la partie, pour une bonne raison ! Mais tu aurais été présent à la partie, tu
saurais pourquoi. C'est de la private joke en quelques sorte...

Pour étayer cet argument tu pourrais me dire l'intérêt qu'il y aurait à mettre la photo d'un endroit où une voiture peut faire un demi-tour dans un résumé de partie ?
C'est bien parcequ'il s'agit d'un clin d'oeil aux joueurs présents à la séance que j'ai justement mis ces photos !!!

Et pour finir, je peux te dire que je suis pas prêt de prendre ma retraite !!!

LOL, PTDR, MDR, EDR, Mouhaha, HA HA HA HA, XD

Thomas 22/11/2011 01:18

En plus ce sont des photos numériques ! et non argentiques ! en couleurs ! et pas en noir et blanc ! Alala... ça se voit que ta retraite est proche en tant que MJ... Mouahahah !

Thomas 22/11/2011 01:16

Lol c'est des photos d'Amfréville ! Près de la table d'orientation ! De notre époque ! Han !