Borin à l'honneur.

Publié le par Narrateur de jeu

Dans la série personnage à l'honneur, voici le numéro 2 : Borin !

 

THORAK Borin, fils de Thorin.

Nain des Montagnes Bleus

Guerrier éclaireur

94 ans Cheveux roux Yeux marrons 1m56 70kg

Progressions (2)
 
ATTRIBUTS :
Esprit 8 (+1) Force 12 (+3) Perception 9 (+1)
Prestance 9 (+1) Vitalité 11 (+2) Vivacité12 (+3)

REACTIONS :
Rapidité +3 Sagesse +1 Vigueur +5 Volonté +3
Initiative +3 Défense +13 Renom 18 Courage 3

COMPETENCES développées :
combat à distance +5
combat armé +13   spécialité : grande hache +17  marteau +15
discrétion +6
équitation +3
forge +6

guérison +4
langage Khuzdul +8  ouistrain +8 
observation +4

pistage+5
savoir (domaine) les Montagnes Bleus +8
survie (milieux) montagnes +3

travail de la pierre +5

CAPACITES et AVANTAGES :
art
aversion pour les animaux
corps de pierre
maîtrise du feu
santé de fer
tête de pioche

rapidité au combat
arme favorite (grande hache)
coeur de guerrier
esquive
infatiguable


NOTES :

Borin est né en Eriador sur la partie Ouest : les Montagnes Bleus. Tout petit Borin est déjà chamailleur et bagarreur. Il se bat souvent avec ses frères, seul son père parvenant à le calmer.  Dans les mines il est rapide et intrépide, semant facilement ses poursuivants ou rattrapant ses "proies". Rapidement il s'en prend aux autres enfants de son âge et devient une calamité pour son entourage. Fort heureusement Thorin, le père de Borin, sait s'y prendre et le canaliser,  et voit en son fils un futur guerrier.

Mais le malheur vint s'abattre très tôt dans la vie de Borin lorsqu'il atteint ses quinze ans.

Son père meurt d'une maladie lié à l'alcool. La seule personne qui "comprenait" vraiment Borin. Malgré la présence de sa mère et de ses frères, Borin se détache peu à peu de son clan et sort de plus en plus souvent, et de plus en plus loin, des Montagnes Bleus. Se découvrant des talents d'éclaireur, discret et rapide, ce qui est plutôt rare chez les nains.

Il rencontre par la suite, des elfes aux Havres Gris voisins. Mais ces rencontres sont désastreuses et Borin prend les elfes en grippe, comme beaucoup de ses congénères.

C'est à l'âge de 79 ans qu'il quitte ses Montagnes adorées pour prendre la route motivé par la mémoire de son père qui voyait en lui un valeureux guerrier.

Il rencontre alors à Foncombe un groupe d'aventurirer qui doit se diriger vers le sud, dans le Harad plus précisemment. Envoyé par Elrond ceux-ci sont censé retrouver des armes ou des objets de grande valeur pouvant servir dans la lutte contre les forces des ombres.

C'est le premier grand voyage de Borin, et c'est au cours de cette aventure qu'il sauvera la vie d'un de deux ses compagons : Eaoden un cavalier du Rohan et Odinodrim, lors d'un combat (pluôt une fuite) avec un jeune dragon.

Mais très vite ses pas vont le ramener lui, et ses compagnons, vers le nord. Et après avoir franchit la ville périlleuse d'Umbar et la baie de Befalas, Borin se retrouve en Gondor du Sud, c'est à dire en Harondor.

 

 

Petites mésanventures de Borin :

Lors de la traversée de la baie de Befalas, le groupe est pris en chasse par des corsaires, qui les bombardent de boules enflammées. L'une d'entre elles finira par s'encastrer sur le pont. Les corsaires parviennent finalement à les ratrapper el bloquer leur passage de leur navire dans le delta du fleuve Anduin. Des barques lourdement chargé de corsaires se dirigent vers leur proue. Et des volées de flèches pleuvent sur le Gil-Estel (le navire du groupe). Borin part ventre à terre en direction de la proue ! ( 1ère maladresse critique).

Il se retrouve à plat ventre, le nez explosé, et une flèche dans la cuisse !

Une idée folle lui traverse alors l'esprit, il décide de réutiliser la boule encastrée dans le pont pour la faire tomber sur une barque, et ainsi couler celle-ci.

Il s'attèle aussitôt à la tache et tente de soulever la boule mais il n'y parvient pas seul. En utilisant un levier et l'aide de Blodin (le hobbit) et Eaoden (le cavalier du Rohan), ils font progresser lentement la boule vers l'avant du navire. Puis, alors que les barques se rapprochent rapidement, ils tentent de fixer des cales et un levier à la va-vite pour faire basculer la boule. Mais le temps manque et c'est par la force que Borin est contraint de jeter la boule par dessus bord. Il peine et sue à grosse goute en soulevant la boule et...

(2nde maladresse critique) PLOUF ! Dans l'eau ! ...

Tant d'effort pour rien...

Plus tard une fois la bataille terminée et les corsaires repoussés, Borin se repose assis sur une marche à l'arrière du Gil-Estel. Une soigneuse du nom de Elida se propose pour le soigner de sa flèche dans la cuisse. (3ème maladresse critique, mais du MJ cette fois).

Et SCRouCH ! La flèche traverse la cuisse de Borin, aggravant la blessure.

Et tous les orcs des Terres du Milieu, ont put entendre le cri de douleur de Borin !

 

Bon, et la suite n'est guère mieux, des jets à ras les paquerette pour Barnabé, le joueur de Borin, pendant les trois quart de la séance. Il changera sept fois de dés pendant celle-ci.

 

Mais tout est bien qui finit bien puisque Borin gagnera le score de gobelins vaincus, à la fin de la séance, lors d'une attaque de leur campement. Sept en dix-huit secondes !

Ses parents peuvent être fièrs !

 

 

Petite Chanson De Borin et Goram (son pote nain), écrite pendant les aventures :

 

                                                   "  Sorti du coeur

                                                      Des mines de la Moria

                                                      Le créateur

                                                      Brandi sa hache et éleva la voix

 

                                                      Dans son esprit

                                                      Naquit une idée

                                                      D'un jour créer

                                                      Cette race endurcie

                                                      Des valeureux guerriers...

                                                      Et talentueux miniers... 

 

                                                      Corps de pierre

                                                      Et mains d'acier

                                                      Fils de la terre

                                                      Et d' Aulé "

 

 

                                                   

Et en tant que MJ et narrateur, ayant ses faiblesses, comme chacun d'entre nous, je finirais en disant ceci :

 

                 " VIVE LE PEUPLE NAIN !!!!!!!!!!!! "

                                                     

 

 

 

Commenter cet article

Borin le nain 27/11/2008 20:18

alors ... que dire, il est vrai que mes dès ne m'ont porter chance cette fois mais, j'en mettrais ma bar.... heu non, ma main à brûler que la chance tournera !

je tien également à préciser que j'ai quand même fais 1 réussie critique, bon d'accord pour allumer un feu ! mais bon c'est déjà un progret (un petit pas pour le nain, mais un grand pour l'homme ... lol) enfin, il n'a pas servi à grand chose ce jet mais bon ... c'est déjà ça !! ;)

Bref, pour finir je dirais que malgrès tous ces jets (de merde !! ) tu est et tu resteras un MJ hors-paires !! et c'est un grand plaisir de suivre une de tes aventures les unes meilleures que les autres en compagnie de tous les rollistes !! merci :)

fabien 26/11/2008 23:42

Vive l'nain :)
J'avoue que barnabé a pas trop eu de chance durant cette partie :)