Débat ouvert.

Publié le par Narrateur de jeu

Reflexions sur le jeu de rôles:
Quel est, selon vous, l' intérêt réel du jeu de rôles ?
En quoi est il à la fois si attractif et si inquiétant?

Commenter cet article

Haddock 01/06/2008 11:34

Rien ne vaut une vraie sortie en Drakkar avec les embruns dans la tronche et les odeurs de varechs, ou bien encore un vrai vol en avion, même d'une demi-heure, surtout si le temps est pourri (n'est-ce pas Mimi?).

Grand MJ mangeur de gâteaux. 30/05/2008 10:55

L'intérêt du JDR, à mon avis, est multiple.
Le premier est sans aucun doute le plus évident : le divertissement. Mais il serait bien réducteur de ne voir que ça.Pour rentrer dans le détail en dehors du fait que plusieurs heures passées entre amis est très agréable,(tout le monde le fait repas de famille, soirée, baptême, mariage...), il a cet aspect particulier où l'on se souvient le lendemain d'une sorte de film en "relief" auquel on a participé, voir même avoir été un héros. Très stimulant et relaxant au sein de notre monde moderne et stressant.Le JDR peut même se révéler être un exutoire face à la pression des études, à l'attente scolaire des parents, une façon efficace de s'aérer l'esprit. D'ailleurs le JDR est utilisé en thérapie, mais ça c'est autre choses.
On vit des moment intense, on se souvient des meilleurs passages, et il rend loquaces les moins bavards.

Un autre intérêt du JDR est la multitude infinie de possibilité... Un jeu ordinaire est souvent normé par ses propres règles, alors que les règles d'un JDR permettent à partie d'un seul scénario, un ensemble de possibilité étendus, puisque comme les joueurs sont libre d'agir à leur guise , tous les choix sont possible, et donc autant de possible. le libre arbitre est respecté ! il est amusant de comparer le même scénario accompli par deux groupe différent et d'en voir toutes les différences.
Un autre intérêt du JDR est qu'il est possible de "vivre" une suite d'histoire, comme on le fait avec le cinéma ou la lecture. Mais quel autre jeu permet de vivre une série d'histoire qui se suivent , avec une chronologie, des personnages qui reviennent, une intrigue à long termes ? AUCUN!
Et de plus contrairement à la lecture, ou au cinéma, ou au jeu vidéos, on vit cette suite d'histoire ensemble, dans la même pièce, en face les uns des autres affrontant nos différences et les conciliant. J'irais même plus loin, cette suite d'histoire est la création du groupe entier de joueurs. D'ailleurs certaines aventures, à l'âge d'or du JDR avait été publié.
Ce principe de création d'histoire successive en groupe,a donc suscité bien des vocations d'écrivain, de metteur en scène etc...

Un autre point intéressant du JDR est la remise en cause. Que l'on soit MJ ou joueur, la remise en cause de soit est quotidienne. Le MJ propose ses scénarios, et il sera jugé en permanence dans ses réactions, dans sa narration, dans les rebondissement, les intrigues,etc... par l'ensemble des joueurs. Et les joueurs doivent collaborer et pour cela se demander si ils ont froissé untel ou untel, est ce qu'il ont bien agi ou non, se mettre en avant et parler comme en leader tout en se demandant si cela est trop autoritaire etc... une remise en cause de soi à chaque instant.

Le JDR est une A.C.T.I.V.I.T.E, c'est a dire, une occupation où l'on est actif et non passif. Bon c'est pas au point d'être comme un sport. Mais, situé entre la lecture d'un livre et la vision d'une fiction télé, ce sont là des actes solitaires et relativement passif, ou encore, une sortie entre amis au cinéma ou au théâtre, en tant que spectateur, sortie convivial qui peut s'avérer couteuse, le JDR requiert une activité incessante tout le long de la partie, avec un investissement de soi, de temps, de travail, de talent...

Le JDR est tout à la fois un jeu qu'une nouvelle approche du récit. Les règles viennent donner un cadre, une référence pour structurer le récit. Elles servent de "langage commun" pour permettre de rêver ensemble.

Un des intérêt dominant du JDR est la vertu de la lecture et de l'écriture. Qui une fois passé par le JDR n'a pas eu envie d'écrire son aventure pur la visualiser ou de lire pour retrouver cette sensation que l'on ressent lors des parties. Quelqu'un qui auparavant n'avait pas d'attrait pour la lecture où l'écriture peut très bien en ressentir le besoin au sortir du JDR. De plus être un bon MJ ou un bon joueur nécessite de bien connaître les règles et passe par la lecture de celle ci qui sont souvent longue et pas toujours simple. Les règles mais aussi l'univers dans lequel les joueurs évoluent demande souvent beaucoup de lecture pour être appréhender passant par les romans, les magazines,les encyclopédies, internet...
sans parler de l'apprentissage de lecture de cartes et de plans, ou des petits calculs de têtes fréquent due aux fiches de personnages ou aux jets de dés (le pourcentage de réussite du personnage en escalade est égal à 3 fois sa dextérité,,plus 8 points de bonus de son équipement d'escalade, moins 10 parce qu'il pleut...). Il y a également la vertu de l'écriture, puisqu'il faut écrire un scénario, ou prendre des note, ou écrire son histoire, le résumé de l'aventure etc...
Et tout ceci avec une petite touche de libre créativité et sans compétition d'aucune sorte.

En effet pas de compétition dans le jeu de rôles. On nous apprend dés la primaire à être le meilleur, à dépasser les autres, à les considérer comme des inférieurs, à être productif, concurrentiel, bref formés à notre futur société de consommation où tout gravite autour de : qui a la plus belle voiture, la plus belle situation, la plus belle maison, la plus belle copine/copain etc...qui fait naître haine, jalousie, querelle. Dans le JDR le but est de réussir une histoire ENSEMBLE. Aucun intérêt de savoir si machin est plus rapide que bidule ou que truc a plus d'or que untel ! C'est une mentalité très rare de fonctionner ainsi qui n'est plus au gout du jour. Aujourd'hui il faut que tu sois le premier ! Et si tu l'es pas tant pis pour toi ! ( Et même être Poulidor n'est pas suffisant).

La socialisation est également un point fort du JDR. Il lutte contre l'individualisme qui est une des plaies modernes. l'ordinateur est partout (la preuve vous lisez tout seul devant votre ordinateur en ce moment même), jeu, travail, musique, dessins, etc...
Si on ajoute le temps passé seul devant la télé et l'ordinateur, il ne reste pas grand chose. On ne voit plus, on ne s'écoute plus, on ne sait plus comment se comporter face aux autres. Ha j'oubliais, sauf dans le JDR.
La socialisation parce que un individu isolé pour X raisons, peut très bien après être passé par des séance de JDR se révéler quelqu'un de très sociable, sans peur des autres. (bon il y a toujours des incurables qui ne supportent pas les autres mais généralement il ne viennent plus au JDR très rapidement).

Le JDR est une activité qui demande tellement de temps (c'est une des ses failles) qu'il faut apprendre à s'organiser, et cet organisation passe par par une structuration de son temps et donc de son esprit...

Mais il est vrai que suscitant tellement de chose particulière, le JDR se met lui même en marge est ce qui est différent fait peur!
On est toujours prêt à mettre des trésors de curiosité et d'apprentissage dans ce qui nous passionne, du même coup on a tendance à mettre une étiquette sur tout ce qui n'est pas notre domaine, sans plus y consacrer une seconde.
Le JDR est contrariant, puisqu'il ne suffit pas d'un seul coup d'œil pour le comprendre. Et quand on regarde les règles pour y trouver des repères c'est encore pire. Quelqu'un en butte aura alors une de ses trois attitudes :
la curiosité: la personne posera des questions, essaiera de jouer.
La fuite: la personne part sans plus d'intérêt, ce n'est qu'un jeu.
Le collage d'étiquette : ha ouais c'est un genre de théâtre, c'est un jeu de playmobils...
Le JDR est difficile à expliquer simplement en quelques phrases le mieux est d'y jouer.

Intérêt et inconvénient a la fois, le jeu de rôles met le joueur au centre d'histoire passionnantes, et peut donc le rendre... passionné.

fabien 29/05/2008 17:57

Je pense que je vais rebondir sur ce que certains au dit au sujet de la socialisation.
Certains d'entre vous, je pense tout exclusivement à notre cher Louis de Moresmont, m'ont un jour connu avant que je ne fasse du jdR... et je peux vous dire qu'à cette époque.... et bien tout était bien différent. Actuellement, j'estime que j'arrive à bien m'intégrer dans un groupe, que je m'y sens à l'aise sans trop de problème. A vrai dire autrefois, c'était... comment dire exactement, tout différent. Je me sentais loin de toutes ces personnes. Ma première séance de jdR dont je garde un souvenir mémorable (Une certaine partie de Seigneur des Anneaux) a été pour moi, une sorte de terreur profonde. Devoir se "livrer" en quelque sorte devant des autres. Car notre personnage est le plus souvent un reflet de soi-même.
Le jeu de rôle est pour moi, une activité collective qui permet d'améliorer les liens sociaux, en plus d'offrir un très bon moyen de divertissement.
De plus, comme certains l'ont dit, on ne peut pas vivre de ceci, ou plutôt une minorité peut en vivre.Peut-on dire pareil pour un jeu vidéo par exemple? oui. Tout les deux peuvent être des passions, et elles ne sont pas toujours lucratives. Ceux qui en vivent sont ceux qui ont du talent, ou de l'inventivité. je gagne pour ma part de l'argent sur un jeu, certes je n'en vis pas, mais j'ai encore le temps avant de prendre mon envol.

En somme toute, selon moi... Le Jeu de rôle est attirant de part la "mise en scène" proposée par le maître du jeu, que chaque joueur remets à sa façon alors que nous sommes dans un monde où les images sont omniprésentes, faire ainsi appel à notre imagination attire les personnes, et surtout pouvoir jouer une histoire dans un monde si lointain du nôtre, ou étonnement proche selon le jeu, a attiré beaucoup de monde, moi y compris.
Mais en même temps, la plupart des personnes qui ne connaissent pas ceci le trouvent inquiétant, pensant en quelque sorte que nous sommes une "secte de joueurs" (Je tire ceci d'une conversation avec un ami. qui croyait que je faisais parti d'une secte de HCG).
Comme si souvent, les gens ont peur de ce qu'ils ne connaissent pas.


Ce n'est que mon humble avis et je le fais alors que je suis fatigué, je verrai au cas où pour refaire quelque chose de plus construit plus tard.

[Chrono : 3min 29 pour tout penser et rédiger !]

Jen Claude VD 28/05/2008 10:40

Vous savez, le JDR, c'est fun et ça rend aware.
Parce qu'on est tous un peu mouton tu sais ??!!
Et temps qu'on est à l'attention de savoir que tu existes, alors ça devient ce qu'on appelle des miracles.
Après est ce que ça permet de gagner des dollars ?
Certaines grandes firmes des States ( et même des french entreprises de management) utilisent les jeux de rôles pour recruter et former leurs cadres (bien entendu, il ne s'agit pas ici de pulvériser un storm tropper).
Autre que le côté ludique et happy, le JDR permet (certaines fois) de développer chez quelques personnes des comportements pro sociaux... Allons même plus loin ! Soyons fou !! Le JDR, sur certains aspects, peut permettre la socialisation ! (oui je sais j'y vais fort ! Mais cela ne s'appellerait pas un jeu de société après tout !)
De même, une personne qui possède des compétences (car oui il s'agit bien là de véritables compétences !)d'animation en matière de JDR et autres jeux de société, peut arriver à en vivre. C'est difficile, long aussi, cela nécessite peut être de se former d'avantage sur tout ce qui est administratif, etc... Mais je pense sincèrement que l'on peut arriver à en vivre.
Ceci dit 1 + 1 égal 11 et ça c'est beau...

l'ex sekekers 27/05/2008 21:19

je suis d'accord avec Lampil, internanette c'est pas un truc qui se dit ! Et puis encore moins comme ça ! Moi je pense que une bonne partie de JDR permet avant tout de se distraire avec des amis différents de son propre entourage ! De S'amuser dans la bonne humeur et le jeu ! Un jeu qui se joue en coopération bien plus amusant que n'importe quel jeu sur PC ou autre console ! Le JDR est attractif tout simplement parce qu'il permet de sortir de la réalité, de changer de monde sans oublier qu'il ne s'agit (que) d'un jeu.

Partir en pleine bataille interrgalactique alors que l'on s'attendait à retrouver un vaisseau perdu. Découvrir que l'on doit combattre un seigneur site, de détruire son vaisseau avec une bombe gigantesque. Arriver sur une planète inconnu où vie une espèce intelligent qui vous demande de leur rendre service. Aller jusque dans une prison d'esclavagiste pour finalement sauver un ami capturer. Tout cela n'a peut-être pas (ou plus) d'importance pour toi mais ai au moins la gentillesse de respecter ceux qui apprécient. Et puis comme on dit l'argent ne fait pas le bonheur ! En voici la preuve !

Le débat continue ..........

Lampil 27/05/2008 19:50

Ouh la sa balance sec !!!!...je trouve que vous y allez un peu fort Internanette...bon c'est vrai que le JDR ne peu pas nourir une famille, même en mangeant les bouquins, mais sa n'a pas bon gout( je peux vous le dire j'ai essayer)...Mais..et je le dis bien fort...MAIS le Jdr est une expérience très amusante et distréyante!! On y découvre plein de chose intéressante comme: le comportement de certaines personnes vis-avis du stress, ou bien que l'on peut casser un cadenas avec un serpière et de l'eau, ou bien que Dark vador n'est pas mort( et en faite si !!!), ou bien encore que les nains on un torse plus solide qu'on le pensent , ou bien encore( et pour finir) qu'il ne faut jamais énerver le mj pasque sinon il vous envoyent dans la tête un dé en mousse géant...voila...le débat continue

Internanette 27/05/2008 13:37

Ce que je trouve inquiétant, moi, c'est que ce n'est pas avec ça que tu vas faire vivre ta famille.... le débat continue...