Jeu de rôles de Noël.

Publié le par Narrateur de jeu

Noël, c'est la saison de l'amour fraternel et des cadeaux ! Alors Guilhem a décidé de nous en faire un en nous proposant une masterisation d'un one-shot dans l'univers de Lanfeust.

Rendez-vous le 14 décembre à la nouvelle grotte du Troll Nono pour cette future petite aventure super sympathique ! A bientôt les vieux trollistes édentés ! ET ...

Merci papa noël !

comment pourrir la vie du MJ leçon n°8.

Publié le par Narrateur de jeu

Vous savez tous à quel point il est long et parfois difficile d'écrire un scénario, quand on est MJ.

Chaque scène doit être cohérantes, contenir des éléments de narration, d'intrigues, de rôleplay, et parfois un peu de baston, histoire que tout ça reste rythmé et intéressant. Or il arrive souvent que les personnages des joueurs aient à fréquenter des lieux prestigieux, tout aventurier miteux qu'ils soient. Et bien sur dans ce style d'endroit, "l'étiquette" est de rigueur.. On n'arrive pas devant le souverain d'une nation l'air nonchalent en disant : "Salut mon pote !", et on ne se trimbale pas n'importe où comme on veut, et on donne ses armes aux gardes, et on s'habille bien etc... un peu de décorum quoi !

Mais le protocole et les joueurs ça fait fréquemment du dérapage, surtout si il y a du nain (je ne vise personne !)..Et comme d'ab qui sait qui trinque ?

 

Bulle blanche : les joueurs.

Bulle jaune : le MJ.

 

Notez que certains joueurs n'ont pas besoin d'un lieu aussi prestigieux qu'un palais pour mettre le souc dans le scénar... une auberge paisible suffit largement !

Borin à l'honneur.

Publié le par Narrateur de jeu

Dans la série personnage à l'honneur, voici le numéro 2 : Borin !

 

THORAK Borin, fils de Thorin.

Nain des Montagnes Bleus

Guerrier éclaireur

94 ans Cheveux roux Yeux marrons 1m56 70kg

Progressions (2)
 
ATTRIBUTS :
Esprit 8 (+1) Force 12 (+3) Perception 9 (+1)
Prestance 9 (+1) Vitalité 11 (+2) Vivacité12 (+3)

REACTIONS :
Rapidité +3 Sagesse +1 Vigueur +5 Volonté +3
Initiative +3 Défense +13 Renom 18 Courage 3

COMPETENCES développées :
combat à distance +5
combat armé +13   spécialité : grande hache +17  marteau +15
discrétion +6
équitation +3
forge +6

guérison +4
langage Khuzdul +8  ouistrain +8 
observation +4

pistage+5
savoir (domaine) les Montagnes Bleus +8
survie (milieux) montagnes +3

travail de la pierre +5

CAPACITES et AVANTAGES :
art
aversion pour les animaux
corps de pierre
maîtrise du feu
santé de fer
tête de pioche

rapidité au combat
arme favorite (grande hache)
coeur de guerrier
esquive
infatiguable


NOTES :

Borin est né en Eriador sur la partie Ouest : les Montagnes Bleus. Tout petit Borin est déjà chamailleur et bagarreur. Il se bat souvent avec ses frères, seul son père parvenant à le calmer.  Dans les mines il est rapide et intrépide, semant facilement ses poursuivants ou rattrapant ses "proies". Rapidement il s'en prend aux autres enfants de son âge et devient une calamité pour son entourage. Fort heureusement Thorin, le père de Borin, sait s'y prendre et le canaliser,  et voit en son fils un futur guerrier.

Mais le malheur vint s'abattre très tôt dans la vie de Borin lorsqu'il atteint ses quinze ans.

Son père meurt d'une maladie lié à l'alcool. La seule personne qui "comprenait" vraiment Borin. Malgré la présence de sa mère et de ses frères, Borin se détache peu à peu de son clan et sort de plus en plus souvent, et de plus en plus loin, des Montagnes Bleus. Se découvrant des talents d'éclaireur, discret et rapide, ce qui est plutôt rare chez les nains.

Il rencontre par la suite, des elfes aux Havres Gris voisins. Mais ces rencontres sont désastreuses et Borin prend les elfes en grippe, comme beaucoup de ses congénères.

C'est à l'âge de 79 ans qu'il quitte ses Montagnes adorées pour prendre la route motivé par la mémoire de son père qui voyait en lui un valeureux guerrier.

Il rencontre alors à Foncombe un groupe d'aventurirer qui doit se diriger vers le sud, dans le Harad plus précisemment. Envoyé par Elrond ceux-ci sont censé retrouver des armes ou des objets de grande valeur pouvant servir dans la lutte contre les forces des ombres.

C'est le premier grand voyage de Borin, et c'est au cours de cette aventure qu'il sauvera la vie d'un de deux ses compagons : Eaoden un cavalier du Rohan et Odinodrim, lors d'un combat (pluôt une fuite) avec un jeune dragon.

Mais très vite ses pas vont le ramener lui, et ses compagnons, vers le nord. Et après avoir franchit la ville périlleuse d'Umbar et la baie de Befalas, Borin se retrouve en Gondor du Sud, c'est à dire en Harondor.

 

 

Petites mésanventures de Borin :

Lors de la traversée de la baie de Befalas, le groupe est pris en chasse par des corsaires, qui les bombardent de boules enflammées. L'une d'entre elles finira par s'encastrer sur le pont. Les corsaires parviennent finalement à les ratrapper el bloquer leur passage de leur navire dans le delta du fleuve Anduin. Des barques lourdement chargé de corsaires se dirigent vers leur proue. Et des volées de flèches pleuvent sur le Gil-Estel (le navire du groupe). Borin part ventre à terre en direction de la proue ! ( 1ère maladresse critique).

Il se retrouve à plat ventre, le nez explosé, et une flèche dans la cuisse !

Une idée folle lui traverse alors l'esprit, il décide de réutiliser la boule encastrée dans le pont pour la faire tomber sur une barque, et ainsi couler celle-ci.

Il s'attèle aussitôt à la tache et tente de soulever la boule mais il n'y parvient pas seul. En utilisant un levier et l'aide de Blodin (le hobbit) et Eaoden (le cavalier du Rohan), ils font progresser lentement la boule vers l'avant du navire. Puis, alors que les barques se rapprochent rapidement, ils tentent de fixer des cales et un levier à la va-vite pour faire basculer la boule. Mais le temps manque et c'est par la force que Borin est contraint de jeter la boule par dessus bord. Il peine et sue à grosse goute en soulevant la boule et...

(2nde maladresse critique) PLOUF ! Dans l'eau ! ...

Tant d'effort pour rien...

Plus tard une fois la bataille terminée et les corsaires repoussés, Borin se repose assis sur une marche à l'arrière du Gil-Estel. Une soigneuse du nom de Elida se propose pour le soigner de sa flèche dans la cuisse. (3ème maladresse critique, mais du MJ cette fois).

Et SCRouCH ! La flèche traverse la cuisse de Borin, aggravant la blessure.

Et tous les orcs des Terres du Milieu, ont put entendre le cri de douleur de Borin !

 

Bon, et la suite n'est guère mieux, des jets à ras les paquerette pour Barnabé, le joueur de Borin, pendant les trois quart de la séance. Il changera sept fois de dés pendant celle-ci.

 

Mais tout est bien qui finit bien puisque Borin gagnera le score de gobelins vaincus, à la fin de la séance, lors d'une attaque de leur campement. Sept en dix-huit secondes !

Ses parents peuvent être fièrs !

 

 

Petite Chanson De Borin et Goram (son pote nain), écrite pendant les aventures :

 

                                                   "  Sorti du coeur

                                                      Des mines de la Moria

                                                      Le créateur

                                                      Brandi sa hache et éleva la voix

 

                                                      Dans son esprit

                                                      Naquit une idée

                                                      D'un jour créer

                                                      Cette race endurcie

                                                      Des valeureux guerriers...

                                                      Et talentueux miniers... 

 

                                                      Corps de pierre

                                                      Et mains d'acier

                                                      Fils de la terre

                                                      Et d' Aulé "

 

 

                                                   

Et en tant que MJ et narrateur, ayant ses faiblesses, comme chacun d'entre nous, je finirais en disant ceci :

 

                 " VIVE LE PEUPLE NAIN !!!!!!!!!!!! "

                                                     

 

 

 

Chronique de la pierre perdue.

Publié le par Narrateur de jeu

La météo du Gondor annonce un avis de tempête, avec fortes précipitations...

Alors abritez vous les trollistes !

A dimanche !

"Le fleuve incertain". Epilogue.

Publié le par Narrateur de jeu

 Petite recette rapide pour un bon JdR :

1-Prenez un goupe de joueur chevronnés :

Ces même joueurs incarnant les personnages suivants :
Lucie : Fréméric, guerrier du gondor

Audrey : Rowena, cavalière du Rohan :

Nicolas : Langilon, apprenti-mage de la Lorien :

Guilhem : Tror, roublard des Monts Brumeux.

Arnaud : Glorofindel, archère de la fôret Noire.

laissez les mijoter...

2- Prenez un MJ bavard :

Faites le tourner autour de la table,puis le faire revenir derrière son écran, et enfin faites le bouillir de colère face aux astuces et à la facilité des joueurs à "démonter" son scénario...



3- ajoutez une petite pointe de déco et de musique sympa :

Et plongez vos joueurs dans une ambiance frémissante...

4- regardez la partie "prendre" et "gonfler" :

Dans l'auberge du nom de "L'amiral Borafir", les joueurs étaient censé rencontrer le personnage d'Arnaud pour le "greffer" à la partie, puis, passer une bonne nuit de sommeil et repartir, mais...
Pendant que l'aubergiste s'occupait des nobles qu'ils escortent, les joueurs se posent et s'impatiente pour leurs commandes. Fréméric se rend au cuisine, puis aperçoit le cuisinier en train de rudoyer son apprentie qui n'est d'autres que sa fille. Après s'être fait "gentimment" rembarré, Fréméric prend la mouche. Il s'avance en cuisine se saisit d'un pot de gras pas encore figé et deverse le contenu sur la tête du cuisinier. Celui ci se sasit d'un hachoir et frappe Fréméric. La cotte de maille encaisse le coup. Fréméric rétorque, et d'un coup de pommeau assome le cuistot. Sa fille remercie Fréméric et en profite pour se sauver de l'auberge. Rowena entendant des bruits curieux provenir de la cuisisne s'y dirige et trouve Fréméric en train de se préparer à faire à manger. Et malgré ses remontrance Fréméric poursuit, imperturbable.
Pendant ce temps, Tror, le nain n'en pouvant plus d'attendre, fait le tour du comptoir et se sert lui même de la bière. Puis décidé à servir tout le monde, il commence à prendre les commandes, puis finit par monter debout sur le comptoir et crie : "Mesdames et Meseigneurs, c'est la tournée du patron !!!!!"
L'aubergiste se précipite vers le nain pour lui ordonner de cesser et de descendre, mais celui-ci refuse ! L'aubergiste appelle alors le cuisinier pour lui venir en aide. N'ayant aucune réponse l'aubergiste se dirige vers la cusine. Et tombe sur Rowena et Fréméric toujours en train de préparer à manger. Il s'avance et se penche sur le corp inanimé du cuisinier que Fréméric à jeté sur des sacs à patates. Fréméric en profite aussitôt pour botter le fondement de l'aubergiste qui vient s'aplatir le crâne sur le mur d'en face, et tombe à son tour dans les pommes... de terres.
Fréméric passe alors sa tête par la porte et cri :" C'est bon l'auberge est à nous, passez les commandes, et vive le peuple nain !"
Tror arrive alors à son tour en cuisine, ligote et baillonne le cusinier et l'aubergiste, pour plus de tranquilité. Pour les nobles, que le groupe escorte, le seul repas qu'ils oront, à la place de leur commande, sera du ris bouillit ! Ils monteront se coucher faché de l'attitude de leurs gardes. Pendant que les personnages des joueurs dégusteront salades, omelette aux champigons, sanglier, poulets, et le tout arrosé du meilleur vin et de la meilleut bière de l'aubergiste....

5- Votre JdR est prêt et tout le monde est content :

Bon appetit !