Etre, ou ne pas être, joueur....

Publié le par MJ des Glaces

Petit meurtre en famille...

Le weekend dernier, j'ai eu la bonne surprise de me retrouver au beau milieu d'une enquête lors d'un repas de famille.

Un croisement entre le Cluedo et le jeu de rôle GN. Cela se déroulait dans une auberge normande "Le pressoir", ou un meurte avait été, bien évidemment, commis. J'ai donc enfilé ma vielle peau de joueur, et ainsi pu incarner, tour à tour, les rôles de l'inspecteur Poivrot, et du cidrologue Paul Champleu.

Mon livret de Paul Champleu.

Mon livret de Paul Champleu.

Chaque joueur s'est vu remettre un livret, où il était possible de consigner ses notes et ses indices, mais aussi quelques indications concernant son emploi du temps personnel. Ces indications étaient destinées aux autres joueurs lorsqu'ils menaient leurs interrogatoires. Sacré boulot que nous avaient préparé là Fleur et Nico !

Le livret d'investigation.

Le livret d'investigation.

Une affaire assez nébuleuse, surtout quand on sait que tous les protagonistes, liés par leurs professions, au milieu de la restauration et de la vente de cidre, avaient tous abusé de la boisson au cour de la soirée, et avaient donc tous un trou (normand) dans leurs emplois du temps respectifs...

J'accuse le colonel Moutarde dans la cuisine avec la corde !!! hips !

Bon, en fait, c'était Andrée (dit Dédé), dans le pressoir avec le couteau...

Bon, en fait, c'était Andrée (dit Dédé), dans le pressoir avec le couteau...

L'ordinateur est votre ami !

Bon, et puis sinon, en passant, dans la série, bonne surprise et bonus, je me suis vu également endosser le rôle d'un clone dans le vieux jdr Paranoïa... Il est difficile de résumer l'esprit de ce jeu atypique en quelques phrases.

Dans un futur proche : suite à une catastrophe peu connue d'ordre apocalyptique, l'Ordinateur qui contrôlait le Complexe Alpha, une mégapole occidentale, est devenu complètement fou et paranoïaque, et s'est coupé du reste du monde. Du coup, les habitants du Complexe sont tombés sous la coupe de cette intelligence artificielle, et cela fait deux siècles qu'ils vivent dans un environnement souterrain aberrant, régi par un paquet de circuits et de puces fou à lier. Résultat : le citoyen moyen est complètement dingue, et au moins aussi dangereux que les traîtres que poursuivent les Clarificateurs. Le leitmotiv de Paranoia est IGNORANCE ET PEUR ! PEUR ET IGNORANCE !

 

Quelques clarificateurs rouges s'emploient à servir l'ordinateur en exterminant la menace communiste.

Quelques clarificateurs rouges s'emploient à servir l'ordinateur en exterminant la menace communiste.

Inutile de préciser que ce jeu, bourré de cynisme et d'humour noir, n'est pas à laisser entre n'importe quelles mains... Je suis parti avec un sacré appriori négatif, et j'en suis revenu avec le sourire aux lèvres d'avoir passé un très bon moment dans la peau de mon clone Dor-O-THÉ 1. Citation typique : "allo, allo, monsieur l'ordinateur ?"

 

Les traîtres sont partout !

Les traîtres sont partout !

C'est donc sous la férule d'un collègue MJ, métamorphosé pour le coup en Ordinateur psychotique, omnipotent, omniscient, et omniprésent, que s'est déroulé cette âpre scénario lors d'un bel après-midi de jour férié. Ayant la chance d'être une mutante déclarée, et de servir le Grand Ordinateur dans la section dévellopement de l'habitat et contrôle mental, j'ai su me distinguer par ma loyauté, et être élevée au rang de clarificatrice d'accréditation orange, et ainsi faire mes preuves pour la volonté du tout puissant Ordi. "Loué soit l'orinateur !"

La trahison ne paie pas ! Servez l'Ordinateur !

La trahison ne paie pas ! Servez l'Ordinateur !

Chantages, délations, assassinats, complots, mensonges en tout genre : voilà le quotidien d'un personnage de paranoïa... Et ne comptez surtout pas vous élever dans la hiérarchie du Complexe Alpha et atteindre l'accréditation ultraviolette un jour citoyen ! Devenir Grand Programmeur est hors de portée ! Ne rêvez pas ! Avez-vous déjà vu quelque chose de BLANC ? Contentez-vous de votre laser et de votre armure rouge, c'est déjà beaucoup. Et, pendant que j'y pense, suggérer que vous méritez plus que votre niveau d'accréditation actuel, c'est mettre en doute l'infaillibilité de notre ami l'Ordinateur, et ça c'est de la trahison... Et si vous vous rendiez au centre d'extermination le plus proche, hmm ?

Présentez-vous, s'il vous plaît, immédiatement, au centre d'extermination le plus proche. Merci.

Présentez-vous, s'il vous plaît, immédiatement, au centre d'extermination le plus proche. Merci.

A bientôt ! Et vive l'Ordinateur !

Commenter cet article

Enzo 13/11/2014 16:01

Toi aussi tu crois au Paranoiac !