Péril d'Outrespace.

Publié le par MJ des Glaces

Tagazok à vous mes chèrs trollistes !

Alors un peu à la bourre encore ces temps-ci pour les articles, mais c'est la période qui veut ça... Les fêtes de fin d'année qui approchent, les anniversaires en pagaille, les sorties en famille,sans parler des concerts et du boulot...  Bref ! Maintenant que l'apéro est passée, attaquons l'entrée !

Péril d'Outrespace.

Un gros scenario de Star Wars période Nouvelle République (6 ans ap BY), dimanche dernier. Tellement gros d'ailleurs qu e nous n'avons pas pu le terminer!!! ZUT ! (pour être poli)

Et voilà, encore un truc qui va traîner ! Personnellement, ça me saoule d'avoir à gérer une quinzaine de parties inachevées. Là, c'était une séance particulière qui plus est. Ma frangine, avec qui je n'avais pas joué depuis trèèèèès longtemps (1 an et demi), était présente, car de passage en Normandie. Et, cerise sur le gâteaux, la présence de Louis qui était également dans les parages de nos bien aimées campagnes. (Merci d'être passé mec !) Et là, ça faisait encore pluuuuuuuuuuuus longtemps que nous n'avions avait pas eu l'occasion de faire une partie ensemble (3 ans).

Alors voilà donc, une bonne équipe, de la chaleur humaine, une panoplie de personnages vétérans expérimentés (limite grosbills), et une partie préparée en conséquence. C'est à dire avec soin. Un bon gros scénar, qui m'a pris deux jours entiers à préparer (avec une disponibilité amoindrie pour ma famille et un gars bougon dans le salon à supporter),  l'équivalent d'une vingtaine d'heures de préparation. Les recherches internet, la préparation de la salle (car le reste du temps c'est un garage), la recherche des images, l'écriture des intrigues, la rédaction du scénar, des aides de jeu, etc...

Mais voilà, comme d'habitude le manque de temps ! Comme souvent j'ai envie de dire. (Et encore plus souvent à Star Wars d'ailleurs curieusement). L'histoire n'est pas terminée une fois de plus ! Et c'est devenu tellement compliqué de réunir les mêmes joueurs quand il s'agit de faire la suite d'une aventure. Surtout quand les joueurs sont nombreux et très occupés dans leurs vies actives respectives.

Attention, ne vous inquiétez pas outre mesure, je ne blâme personne. Je constate juste qu'il est de plus en plus difficile de passer du bon temps simplement avec des gens qu'on apprécie, et à plus forte raison quand on ne les a pas vu depuis longtemps.

Pourtant, on le sait tous le JDR c'est sérieux, et ça prend du temps. Nous en sommes tous, plus ou moins, aujourd'hui à prendre nos dispositions dans ce sens, mais il nous manque pourtant encore souvent une heure ou deux pour finir nos parties. Il en résulte souvent d'ailleurs, en ce qui me concerne, un gros sentiment de frustration . Et vous ?

Alors qu'est ce qu'on fait ? On commence plus tôt ? Les parties à 8H du mat' le dimanche matin ? Hardcore !!!! Ou bien je prépare des scénarios courts pour être sur de les terminer. Mais avec comme conséquence de restreinte les possibilités d'intrigues, de rebondissements imprévus et les sagas épiques qui constituent une bonne histoire.

Bon vous l'aurez compris, je plaisante ! (Bon ok, c'est pas super drôle en fait). Mais c'est parcequ'en réalité j'ai beaucoup aimé cette dernière partie ! Nous avons véritablement passé un bon moment, et c'était vraiment, mais alors vraiment, trop court !!! Comme toute les bonnes choses finalement ! Merci à tous !

Pierre-Louis, Louis, Thomas et Jade.

Pierre-Louis, Louis, Thomas et Jade.

lSi on se faisait maintenant le plat de resistance ? Allez ! Passez moi le sel et la moutarde !

Pour cette partie des Star Wars, nous avions donc à table :

Jade dans le rôle d'Anavrin Scabuck. Pilote impétueuse et padawan débutante.

Jade dans le rôle d'Anavrin Scabuck. Pilote impétueuse et padawan débutante.

Louis dans le rôle de Raspa Mor. Chasseur de primes déterminé et officier résolu.

Louis dans le rôle de Raspa Mor. Chasseur de primes déterminé et officier résolu.

Pierre-Louis dans le rôle du Colonel Lampil Argteuil. Officier vétéran et tacticien avisé.

Pierre-Louis dans le rôle du Colonel Lampil Argteuil. Officier vétéran et tacticien avisé.

Thomas dans le rôle de maître Evy Dothcar. Grand sage et jedi talentueux.

Thomas dans le rôle de maître Evy Dothcar. Grand sage et jedi talentueux.

Zoguy Lykix. Grexien

Zoguy Lykix. Grexien

Depuis que la récente et jeune république s'est installée, les choses sont mises peu à peu au clair. Notamment, en ce qui concerne la fidélité et l'intégrité d'anciens membres rebelles aux passés parfois chargés et douteux. Au sein des équipes se côtoient quelquefois d'anciens mercenaires, chasseurs de primes, contrebandiers, escorcs, hackeurs, pirates... Bref une bonne portion d'ex-hors-la-loi. Du temps de la rebellion chaque coup de main, même douteux était bienvenue. Mais aujourd'hui la république tente de se struturer et les équipes autrefois si solidaire volent souvent en éclat sous l'impulsions de ces nouvelles directives militaires au caractère fréquemment trop rigide pour des esprits indiviualistes.

Ainsi, au sein de l'équipe "Nova", Le pilote Wiz Nawitt est devenu "chauffeur" officiel des grands officiers de la nouvelle république. Le jedi Dothcar reste indépendant, collaborant étroitement avec le commandant Skywalker. Le chasseur de primes Raspa Mor, a été laissé pour compte, et la nouvelle république attend de lui qu'il fasse ses preuves. Le major Trash Kaan a également été placé à un poste "placard" en attendant de voir ce qu'il pourrait devenir. Laama Deherm la jeune hackeuse reste introuvable, pourtant la république aimerait avoir un entretien de première importance avec elle. La technicienne Lekiera est retournée sur Kamino. Seul Emerk Norel, et Lampil Argteuil qui ont largement démontré leur fidélité et leur loyauté indéflectible, bénéficient donc de la bienveillance des grands officiers et des dirigeants de la nouvelle république.

L'instauration d'une nouvelle république.

L'instauration d'une nouvelle république.

Malgré l'annonce officielle de la mise en place du nouveau gouvernement, c'est encore une période bien troublée. L'Empire est toujours fort et nombreux sont les ennemis de cette jeune république. Un grand nombre d'officiers supérieurs ont fait sécession et se nomment pompeusement "les seigneurs de guerres" participant au morcellement des territoires de l'Empire. Mais repliés sur eux-mêmes et incapables de reprendre le dessus ils ne sont plus en mesure de faire face à la république ou encore aux diverses invasions "barbares" des régions extrêmement reculées de l'univers. De plus, ces "barbares" ne visent désormais plus l'Empire, mais bel et bien la Nouvelle République !

On distingue aussi plusieurs groupes de rebelles anarchistes, n'ayant pas pris part à la construction de cette nouvelle république, ou encore en ayant été rejetés. Hostiles à toute forme de gouvernement, semant de légers troubles, plus proches de la contrebande et de la désinformation. Le grexien Zoguy Likix et la hackeuse Laama Deherm font d'ailleurs partie de cette catégorie au yeux de l'amiral Ackbar.

Plus grave encore de récentes invasions apparaissent un peu partout en bordure des régions inconnues et des espaces sauvages. Il y a quelques mois, par exemple, la planète Bakura a connu une tentative d'invasion du peuple reptilien les Ssi-Ruks.  Et pourtant déjà de nouveaux problèmes préoccupants semblent se profiler aux abords de cette frontière.

L'invasion des Ssi Ruuk dans le système Bakura.

L'invasion des Ssi Ruuk dans le système Bakura.

Dans tous les cas, pour Lampil Argteuil, c'est l'ascension météorique ! Sa récente promotion au grade de Colonel lui vaut l'éloge de ses pairs. Du beau monde est rassemblé pour cette occasion. L'amiral Ackbar, Les Généraux Dodonna, Ba'Tra, Bel Iblis, Madine, Cracken, le Colonel Derlin Bren et d'autres... Quand au maître jedi Dotchar et sa padwan pilote Anavrin, la confiance des dirigeants et en particulier de Luke Skywalker leur est renouvellé. En revanche pour Raspa Mor, le simple fait d'avoir été un peu laissé en plan sur Nar Shadaa, n'est pas tout à fait au goût de celui-ci. Il compte bien à nouveau faire parler de lui. Et que dire de la colère légitime du grexien Zoguy, très déterminé, qui compte bien ne pas laisser les choses se passer ainsi.

Après avoir écumé quelques planètes à la recherche d'Emerk Norel, Zoguy se rend compte qu'il va falloir renouer quelques liens avec la république pour obtenir des informations sur la localisation du destructeur de son vaisseau. Raspa, quand à lui, décide dans un premier temps de quitter Nar Shadaa, puis de se diriger vers les mondes des noyaux afin de retrouver ses anciens co-équipiers éparpillés aux quatre coins de la galaxie.

De leurs côtés Dothcar et Anavrin commencent à enquêter sur la disparition d'un droïd espion bothan. Mission qui serait, curieusement, confié par Luke et ceci par l'entremise de Wedge Antilles. Mais après une impasse ils se joignent finalement au colonel Argteuil qui, sur ordre de ses supérieurs, part à la recherche d'anciens membres de l'alliance, tel que Zoguy, pour officialiser leur situation vis à vis de la république. Un yatch banalisé leur est prêté par la république pour leurs déplacements.

Au bout du compte Raspa se fait l'intermédiaire des uns et des autres. Après avoir contacté Zoguy, puis Lampil, un rendez-vous est pris sur la planète Tatooïne.

Mos Esley

Mos Esley

C'est donc sur la planète des sables qu'ont lieu les retrouvailles. Une certaine émotion est palpable. Certains vieux amis ne s'étaient plus vu, ni même parlé depuis plusieurs années. Raspa et Dothcar sont particulièrement émus, mais le jedi refoule ses sentiments. "Il n'y a pas d'émotion, il y a la paix". Zoguy joue le jeu et jure fidélité à la république. Intérieurement il garde pourtant ses opinions et désire avant tout en apprendre plus sur le compte d'Emerk Norel. Anavrin subit avec patience ces situations ennuyeuses, et ronge son frein, loin de ses manettes de pilotage. Bien que la formation de maître Dothcar semble porter ses fruit, ses premiers amours reste le pilotage et les véhicules.

Très vite un nouvel objectif se dessine. Le colonel Argteuil apprend à tout le monde lors de cette petite réunion informelle de vétérans que le Draward, le vaisseau de Zoguy, avait été en réalité copié en deux exemplaires supplémentaires par le chef de pègre Reybiff. Celui-ci comptait revendre les versions du Draward pour se faire un maximum de crédits. Le premier a été vendu aux hutts, et a été détruit par Emerk. Le second a été vendu au général Kolaff, commandant du destroyer stellaire le Subjugator, qui oeuvre sous l'autorité du seigneur de guerre Delvardus. Le troisième aurait été acheté par un obscur groupuscule de pirates venant des frontières lontaines des régions inconnues.

Le Draward original contient énormément de données concernant l'ancienne alliance rebelle et la nouvelle république depuis une dizaine d'années de services. Cartes astrographiques, routes stellaires, emplacements de bases, tactique de combats, noms et informations d'un grand nombre de membres. Il est hors de question que ce vaisseau tombe entre de mauvaises mains. Il faut donc retrouver TOUS les exemplaires, et les récupérer, ou les détruire. La dernière option n'est pas du tout au goût du grexien qui compte absolument récupérer son bien.

La première destination est donc Yag Dhul, où statione en espace orbital le : "DSV Subjugator".

Les dommages du Subjugator après l'assaut des pirates.

Les dommages du Subjugator après l'assaut des pirates.

L'équipe a peaufiné un plan méticuleux pour s'introduire et s'infiltrer dans le destroyeur pour en retirer les informations necessaires. Un plan parfait qui a necéssité plusieurs heures de mise en place, et l'obtention d'une fausse navette, ainsi que de faux unifomes et de faux codes. Mais pour leur malheur à peine monté à bord, le Subjugator essuie une violente attaque de pirate qui le laisse sévèrement endomagé, dérivant dans l'espace. L'équipe se retrouve prise au piège dans le monstre agonisant en perdition.

La lente exploration commence alors pour tenter de rejoindre les hangars. Mais chaque pas peut coûter la vie aux membres de l'équipe, et chaque recoin peut cacher un danger mortel. Effondrements, explosions, incendies, déprésurisations, droïd ou turbolaser fous... Il n'en faut pas beaucoup pour que le groupe soit à deux doigts de perdre l'un d'entre eux. C'est au cours de ce périple que le groupe tombera nez à nez avec le droïd protocolaire-espion T7-PO. Droïd conçu par les bothans qu'ils doivent justement ramener sur les recommandations de Luke. Puis le dangeureux périple se poursuit au sein du ventre du bâtiment. Fort heureusement, par la suite, grâce à leur entètement, et à leur pugnacité, ils parviennent à revenir aux hangars tant espérés. Mais c'est un accueil de taille qui les y attend, le général Kolaff en personne accompagné de ses meilleurs hommes et d'un escouade de soldats impériaux font feu sans somations. Au fond de la vaste pièce l'équipe aperçoit la silhouette reconnaissable du Draward. A moins qu'il ne s'agisse d'une copie...

 

A suivre.

Un accueil chaleureux...

Un accueil chaleureux...

Et le dessert ? Où est le dessert me direz vous ! Et bien voici deux versos de feuilles de personnage star wars (trouvé sur le net) dont le contenu, est...  Comment dire...  GROSBILLISSIMENT GROSBILL !!!

 

Équipement : Bouclier énergétique personnel anti-choc +5D à la vigueur. Champ de force airbag, réduit de 5D tous les dommages, peut renvoyer les tirs de blaster qui ne traversent pas (l’envoyeur est touché sur un 2 sur 2D6) et vous fera rebondir à volonté. Synthécorde élastique de benji en polykevlar (10m replié, 200m tendu, peut supporter 5 tonnes). Guide du Routard Galactique, 4179ème édition contenant tous les meilleurs sites de jump en cité impérial .

Présentation : C’est marrant, la vie. Votre numéro de série avait fait boguer les bases de données de votre laboratoire. Du coup, au lieu de voir vos mémoires réinitialisées à intervalles réguliers, vous avez pleinement vécu vos dix ans de crash-tests. Au début vous ne compreniez pas trop, l’univers semblait se résumer au bloc. Ensuite vous avez vu que les ingénieurs, eux, ne se prenaient pas de coups, mais pourquoi ? Plus tard, vous avez enfin su que vous serviez à sauver des vies pour le compte de l’Alliance. Là, d’accord, alors vous avez mis hors-tension votre synthétiseur. Mais maintenant que les Rebelles ont gagné, vous avez bien le droit de profiter de l’existence, non ? Vous avez donc demandé votre congé – causant une peur bleue au technicien qui a « réceptionné » votre requête – et à présent, vous voilà parti pour jouir de votre toute récente liberté d’« être conscient non organique » !

Personnalité : Vous êtes sans doute le robot le plus idiot de la Galaxie. Vous n’avez absolument pas conscience du danger – vous êtes conçu pour – et vous le recherchez. Le mot « sérieux » n’est pas dans votre mémoire.

Objectifs : tout découvrir, tout essayer, tout casser.

Citation : « Et c’est repartiiiiii ! YAHHHOOOOOOoooooouuuuuuuuu-BOOOOIIIIIINGGGGG !!! »

Relations avec les autres personnages : Vous serez à coup sûr le copain rêvé pour un Gosse, mais vous vous en doutiez, hein ? Quant aux autres… Pitié pour eux !

 

 

Équipement : Collection rare de déthonateur thermonucléonitronal, collant isolant hydrothermique, colle laser à plasma, un kilo d’éponges, 1 poncho et bonnet multicolores en laine, une caisse de medpacs, 1 vibro-couteau à dent de survie multifonction (toutes compétences + 2D), 1 tige lumineuse, 100 crédits.

Présentation : Odabia est sans doute l’une des planètes les plus fantasques de l’univers. La pression des prédateurs y a forcé vos ancêtres à développer un mode de défense plutôt radical : l’autodestruction/reconstruction cellulaire, qui vous permet aujourd’hui d’anéantir vos agresseurs (et de refaire le décor à l’occasion). Malheureusement l’évolution qui vous en donnera la maîtrise n’est pas achevée. Du coup, de multiples lois interdisent le tapage, les surprises, les blagues, les sports dangereux… Toutes règles que vous ne supportiez plus. Vous vouliez vous frotter à la vie, courir, crier, taper. C’est pourquoi vous avez quitté Odabia. Vous avez bien fait, c’est tellement marrant ailleurs. Vous avez une apparence humaine mais ce n’est qu’une apparence...

Personnalité : Indépendant, effronté et têtu, vous vous croyez immortel. De toute façon, le stress d’une agression vous permettra de faire une bonne blague à vos ennemis, alors pourquoi s’en faire ? Il est urgent de tout tenter, de faire une grimace au grand Moff, de chatouiller les Wookies, de tondre les Banthas, de détraquer les Droïds, d’enquiquiner les Chasseurs de primes ! L’Univers est à vous, et il va en baver !

Objectifs : C’est clair, non ? S’amuser !

Citations : « Ôah, ça vaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !!! »

Relations avec les autres personnages : Elles vont être dures, très dures…

 

 

A bientôt !

Commenter cet article

Fleur 01/01/2014 12:41

Dis-donc?! Anavrin Scabuck, c'est un peu mon perso !!!!!!! T'en as plus sous le coude des pré-tirés?! Prout d'abord!

MJ des Glaces 01/01/2014 22:42

T'as un copyright ? Non ? DoOomage !

Mais sinon, si tu parlais plus souvent de JdR avec moi, j'aurais surement eu l'occasion de t'en parler... Et non, effectivement, ce jour là, je n'en avais pas vraiment d'autre bien adapté, et c'était cohérent et captivant de l'insérer dans cette aventure au niveau de l'intrigue et correspondant à l'envie et à la personnalité de la joueuse. Et puis je préfère voir un personnage "vivant", que de me contenter de le voir moisir dans sa pochette plastique. Mais y a pas de problème, si tu ne veux pas que quiconque utilise tes productions je te rends ton classeur, dés qu'on se revoie. Ça évitera que je comètes des impairs à l'avenir.

a+

nico 20/12/2013 16:10

putain j'ai loupé ça !!! faut que je suive ton blog d'un peu plus près...